BIENVENUE SUR SUIVEZ LE ZÈBRE
LE BLOG DE MEL POINAS

Ici, on souhaite que chacun découvre et apprenne à vivre sereinement en étant HPI.

Découvre nos articles et outils concrets pour appréhender ces merveilleuses caractéristiques en toute simplicité.

Caractéristiques d’un adulte HPI par un zèbre détecté adulte !

Caractéristiques HPI par un zèbre détecté à l'âge adulte

Caractéristiques de surdoués par un petit zèbre en herbe !

Détectée HPI tard, à 30 ans, je suis un adulte surdoué qui s’est construit pendant l’enfance et l’adolescence sans savoir que j’étais Haut Potentiel.

Zèbre inconnu, quand j’ai su, j’ai lu le livre « trop intelligent pour être heureux« . Je me suis beaucoup retrouvée dans ce livre. J’ai aimé la vision de la douance faite par  Jeanne Siaud-Facchin. Même si beaucoup dénonce l’effet barnum et la mode du HPI (surdoué, zèbre, haut potentiel) moi je m’y suis retrouvée te ça m’a aidé à me découvrir.
J’ai beaucoup pleuré en le lisant et il a aussi était une vraie libération…
Depuis, beaucoup de choses se sont passées dans ma vie. J’ai passé le Wais, j’ai découvert que j’étais HPI et j‘ai écrit mon propre livre : Suivez le Zèbre.

J’ai appréhender cette particularité qu’est la nôtre. J’ai trouvé la paix et la sérénité, ce que je pensais inimaginable…

Zèbre, surdoué, HPI la réponse de toute une vie ?

Découvrir qu’on est zèbre quand on est adulte, c’est souvent une énorme prise de conscience et une grosse remise en question ! Une étape qui bouleverse notre vie parce qu’on comprend enfin qui on est vraiment.

Je vais citer directement Jeanne Siaud-Facchin et son livre « Trop Intelligent pour être heureux » :

  • Être surdoué c’est d’abord et avant tout une façon d’être intelligent, un mode atypique de fonctionnement intellectuel, une activation de ressources cognitives dont les bases cérébrales diffèrent et dont l’organisation montrent des singularités inattendues.
  • il ne s’agit pas d’être quantitativement plus intelligent, mais de disposer d’une intelligence qualitativement différente. Ce n’est vraiment pas la même chose.
  • Être surdoué associe un très haut niveau de ressources intellectuellesune intelligence hors normesd’immenses capacités de compréhensiond’analyse, de mémorisation ET une sensibilitéune émotivitéune réceptivité affectiveune perception des cinq sensune clairvoyance dont l’ampleur et l’intensité envahissent le champ de la pensée. Les deux facettes sont TOUJOURS intriquées.
  • Être surdoué c’est une façon d’être au monde qui colore l’ensemble de la personnalité.
  • Être surdoué, c’est l’émotion au bord des lèvres, toujours, et la pensée aux frontières de l’infini, tout le temps.

J’ai vraiment adoré le livre de Jeanne Siaud-Facchin. Je trouve sa définition de la douance très juste, humaine, bienveillante, compréhensive… Je crois que c’est ce livre qui m’a donné envie d’écrire le mien. C’est souvent en lisant les témoignages d’autres adultes zèbres qu’on découvre qu’on l’est soi-même.

Mais je me suis dit qu’un peu de second degré, parce que oui, on peut en avoir, nous ferait du bien. Même si honnêtement, je pense ce que je décris ci-dessous ! Je ressens vraiment les choses comme ça.

Alors après 30 années passées sans savoir que j’étais zèbre, je vous propose un petit bilan de cette expérience !

Les caractéristiques du HPI zèbre selon Mel !

Rappel, ceci n’est pas une définition scientifique ou psychologique ! Ceci est mon expérience d’archéologue de la vie ! 

Selon mon expérience personnelle et avec un brin de second degré je pense que je suis zèbre parce que  :

– Parfois, je peux faire preuve d’intolérance envers les autres. Je ne supporte pas les gens qui font des choses bêtes, tout simplement parce que je ne comprends pas pourquoi ils agissent de la sorte. Celui qui se gare sur la place handicapée alors qu’il n’est pas handicapé ou qui jette son mégot de cigarette par terre…

Ce genre d’actions m’incite fortement à la violence. Je ne comprends pas qu’on puisse autant manquer de respect aux autres. C’est quand même pas compliqué de se garer ailleurs et de marcher 300 mètres ! Quand aux mégots, la nature n’est pas une poubelle et un mégot par terre ou dans les égouts c’est 500 litres d’eau polluée… (pour rappel, un être vivant ne peut pas survivre s’il est privé d’eau…)

Quand je dis que ça m’incite à la violence, ce n’est pas un euphémisme. C’est comme si mon cerveau partait en sucette. Je ne comprends pas, et comme je ressens tout très fort avec beaucoup d’intensité, ça me fait vraiment péter un câble ! Je suis capable de penser toute la journée au gars qui s’est garé sur la place handicapée ou qui a balancé son mégot par la fenêtre… 

Tout simplement parce que quand je ne comprends pas ça peut vite tourner à l’obsession. J’essaye de m’appliquer une règle simple :

« NE FAIS PAS AUX AUTRES CE QUE TU N’AIMERAIS PAS QUE L’ON TE FASSE » !

Lorsqu’on respecte cette règle, la vie devient beaucoup plus facile…

Ne fais aux autres ce que tu n’aimerais pas que l’on te fasse

– Si vous étiez handicapé, vous aimeriez avoir 200 mètres à vous taper en béquilles ou en fauteuil parce qu’un connard s’est garé à votre place ? Non ! 

– C’est comme les gens qui essayent de gruger dans la file d’attente. Vous êtes vraiment à 2 minutes près dans votre vie ? Si oui, il fallait arriver 2 minutes avant !

C’est super évident, mais ce qui est évident pour nous, pour moi, ne l’est visiblement pas pour d’autres.

Respect, bienveillance, justice, confiance !

Bref, le manque de respect au quotidien, c’est très compliqué ! 

D’ailleurs, quand on est Haut Potentiel, on n’a pas la même notion de respect que ce que nous impose les normes, les règles ou l’autorité. Je m’explique.

Si une loi ou une règle nous semble stupide, on ne va pas la suivre. Non pas parce qu’on est irrespectueux mais tout simplement parce que c’est une loi qui n’a ni queue ni tête, une sorte de non sens complet… Et si on est très à cheval sur la notion de respect, on est encore plus accroché à la logique et à ce qui fait sens !

Je crois d’ailleurs que c’est une de nos principales qualités et caractéristiquesFaire sens !

Je répète, Faire sens !

Si on nous demande de respecter quelque chose qui nous semble stupide malheureusement on ne le respectera pas. 

Je ne comprends pas que l’on nous demande de respecter les personnes plus âgées. Déjà enfant, pour moi c’était un non sens. En quoi une personne, parce qu’elle est plus vieille, serait-elle plus sage, plus bienveillante ou plus courageuse qu’une autre ? Je vais respecter une personne parce qu’elle est respectable, pas parce qu’elle est plus vieille. Par contre, dans le bus, je laisserai toujours ma place à une personne âgée, parce que ça c’est logique. Vous avez cerné la nuance ?

Fondamentalement ce qui nous anime c’est le respect, la justice et la confiance et de donner du sens à ce qu’on est et à ce qu’on fait !

La justice pas dans le sens, le système de justice, mais celle dans le sens, faire des choses justes en lesquelles on croit ! La justice au sens de bien, d’équitable, d’honnête ! Pour moi, la justice dans le monde actuellement, c’est du grand n’importe quoi… On vit dans un monde de sauvages !

La justice actuelle est le parfait exemple que la justice n’existe pas.

Je n’ai aucune confiance en la justice dans notre monde actuel parce qu’elle est régit…par des êtres humains. Je n’ai aucune confiance en l’être humain…

Ce qui me mène à un autre point, super important quand on est haut potentiel, surdoué, zèbre, c‘est la confiance… 

Le zèbre et les autres, la relation avec un haut potentiel !

Avoir confiance en l’autre, accorder sa confiance et être capable de recevoir la confiance de l’autre… – La confiance, chez moi, c’est peut-être le plus compliqué. Alors oui tous les spécialistes du développement personnel nous le diront, pour avoir confiance  en l’autre, il faut avoir confiance en soi ! Oui, oui on sait ça, mais encore une fois, vu le monde dans lequel on vit, des fois ça ne suffit pas !

Je suis persuadée que quand on est haut potentiel, on a une relation aux autres qui est particulière

– On a beau nous dire qu’on nous nous et qu’on est quelqu’un de génial, on a peur que la personne qui nous le dit change d’avis subitement et nous abandonne du jour au lendemain ! Oui, oui, même si on vient de me dire qu’on m’aime et que je suis géniale, je redemande à la personne de me le dire mais juste pour être sûre…

– Le contact physique : je ne supporte pas qu’une personne que je n’aime pas m’approche de près ou de loin et surtout me touche ! Angoisse totale… Merci de garder une distance minimale entre toi et moi pour que je sois bien-sûr qu’on est aucun contact ! Rien que de passer plus de trois minutes en sa présence, ça me met mal à l’aise, alors si en plus cette personne me met la main sur l’épaule, le bras ou dans le dos, c’est l’angoisse totale. Toi, je ne t’aime pas, merci de respecter les gestes barrières. Je n’arrive pas à m’empêcher d‘être désagréable avec les gens que je n’apprécie pas. Je ne sais pas faire semblant. Le ton de ma voix change, je deviens sèche et dure. Impossible de faire semblant.

– A l’inverse, j’adore prendre les gens que j’aime dans mes bras, je suis super tactile avec eux. 

Toucher les gens physiquement, c’est créer une connexion avec eux et garder les autres à distance, c’est me préserver.

Même si ça m’agace au plus haut point, je trouve tout le temps une explication à la bêtise des gens ; ce qui fait que j’ai beaucoup de mal à être rancunière et à leur en vouloir. Je suis quelqu’un d’entier et même si moi je ne sais pas tricher, j’accepte que les autres puissent déraper. Je vois toujours le meilleur chez l’être humain. Je lui trouve toujours des excuses. Trop d’empathie.

– Je suis super autonome et indépendante. Je pourrais me suffire à moi-même tellement je suis bien quand je suis toute seule. Mais, au bout de deux jours, je commence à me faire sacrément ch*** et je commence à en vouloir à tous mes potes de ne pas me donner de nouvelles ! Bon aujourd’hui j’ai compris que si je voulais des nouvelles j’avais qu’à en demander et en donner et que si je voulais passer un peu de temps seule, j’avais qu’à le dire. Oui finalement, ça semble simple…

Le zèbre au travail : l’art de l’adulte surdoué de se compliquer la vie !

J’ai découvert que j’étais un adulte zèbre, entre autre, à force de me sentir décalée au travail

– Vous êtes en réunion, votre boss vous demande pourquoi ce truc ne marche pas, pour vous c’est une évidence et vous ne savez même pas pourquoi ! C’est évident mais quand vous essayez de l’expliquer personne ne vous comprend et du coup on prend la solution de Bob, parce que lui il est là depuis longtemps. Et vous, vous n’êtes pas là depuis longtemps…

Et puis vous ne supportez pas l’autorité et vous êtes beaucoup trop disruptif pour la boite dans laquelle vous bossez ! Et vu que vous captez tout 10 fois plus vite que tout le monde, tout le monde vous trouve hautain, pas sympa et con !

C’est souvent ça être un profil à haut potentiel en entrepriseOn nous adore ou on nous détesteHeureusement ça, après on arrive à le gérer et à s’améliorer !

De toute façon dans 3 mois vous allez quitter cette boite parce que vous comprenez pas qu’on ne vous comprenne pas et quand ça vous arrive, ça vous gave et vous préférez partir ! Je faisais ça aussi avant, mais ça c’était avant ! À cette époque, je ne pouvais pas m’empêcher de dire ce que je pensais et je n’avais pas la bonne manière pour le faire. On ne peut pas se permettre de tout dire dans le milieu professionnel. Cela peut parfois créer des moments gênants et nous mettre en porte à faux. J’ai grandi maintenant. J’essaie d’être plus souple.

– Donc vous vous en foutez qu’on ne ne vous écoute pas… Sauf qu’en fait non, pas du tout, vous ne vous en foutez pas qu’on ne vous écoute pas ! Vous n’arrivez pas à passer au dessus et ça tourne en boucle dans votre tête pendant des jours… 

– Parce que tout tourne tout le temps en boucle dans nos têtes ! Parfois j’ai l’impression que je ne déconnecte jamais ! J’ai comme une sorte de petit vélo qui tourne, tourne, tourne dans ma tête sans s’arrêter… C’est chiant et épuisant !

Adulte surdoué, objectif de vie : changer le monde !

Oui, réfléchir beaucoup, vite et tout le teeeeeeemps c’est juste super fatigant ! Maintenant, j’ai mes remèdes ! Accepter et Apprendre à lâcher prise déjà… >> article ici ! 

–  J’aime prendre du temps pour moi ! Faire un stop, une parenthèse dans ma vie qui tourne toujours à 100000 à l’heure ! Regarder la nature, un coucher de soleil, la lune, un hérisson qui traverse la route…

– Parce que je suis hypersensible, devant une petite famille de porcinets j’ai la larme à l’oeil et devant nos étoiles contraires, c’est carrément les grandes eaux ! Je pleure devant tout et n’importe quoi. Tout me touche ! Les films, les reportages, les catastrophes naturelles et écologiques… Malgré tout, je suis une grande idéaliste et je crois dur comme fer que l’on peut changer le monde et le rendre plus beau.

Ce qui est plutôt cool, c’est que, si vous aussi vous vous reconnaissez dans ces caractéristiques de zèbre, on va pouvoir changer le monde ensemble et aussi aider les autres à nous aider à changer le monde ! Vous ne vous reconnaissez pas dans ces caractéristiques ? Vous allez quand même pouvoir changer le monde et devenir celle / celui que vous voulez ! 

Tous égaux dans la différence !

Ben oui, rien que ça, évidemment, CHANGER LE MONDE … Pas de petites ambitions : les petits ruisseaux font les grandes rivières

Ce n’est pas parce qu’on a une façon de penser et d’appréhender le monde qui est différente qu’on va tout réussir et qu’on est capable d’inventer des algorithmes qui transforment des pizzas en chou-fleurs ! Peut-être que certains Hauts Potentiels feront ça… Et c’est tant mieux ! Il faut se décomplexer avec la notion de douance.

Je remercie tous les jours Einstein et Agatha Christie d’avoir été des profils à Haut Potentiel…  Il y a aussi des personnes qui ne sont pas HPI et qui feront de grandes et belles choses et c’est aussi tant mieux… Nous n’avons pas le monopole de l’esprit Monsieur !

Là vous vous dîtes que j’essaye un peu de vous embrouiller !  Que zèbre ou pas zèbre, on a tous le même potentiel… Eh bien oui, je vous confirme que c’est exactement ce que je suis en train de vous dire !

Tous le même potentiel mais pas dans les mêmes choses.

Il est impossible de faire monter un poisson rouge à un arbre comme il est impossible de faire vivre un chimpanzé dans un bocal…

Haut potentiel ou non, nous n’avons pas tous les mêmes aptitudes. 

Un haut potentiel n’est pas doué en tout !

C’est clair que si vous n’aimez pas les échecs et que vous faites une partie avec un haut potentiel fan des échecs, vous allez juste vous faire déboiter ! Par contre si vous chantez super bien, que vous avez une voix de ouf et que vous faites un karaoké avec moi, il y a de grandes chances que je sois ridicule à côté de vous, et ma vitesse de compréhension ne me servira à rien ! Au mieux, je lirai les paroles plus vite que vous sur l’écran.

J’ai choisi d’étudier les Lettres Modernes à la Fac. Le latin était au programme pendant les trois années de licence. J’étais nulle. Je ne comprenais pas pourquoi on étudiait ça. Résultat, je ne bossais pas et je n’avais jamais la moyenne. A l’époque, je souhaitais être prof de français et je ne comprenais vraiment pas pourquoi il fallait connaître le latin pour être un bon prof ! Maintenant je sais qu’une grande partie de la langue française est un héritage du latin et pour comprendre la signification des mots il faut souvent revenir à leur origine. Parfois, on manque juste un peu de maturité et d’expérience.

J’ai redoublé deux fois aussi… J’ai un parcours très atypique. J’ai fait une première S, puis une première ES, et j’ai fini en Master de Lettres avant de me réorienter en école de commerce. J’ai redoublé ma deuxième année de fac en Lettres Modernes. Même le fait d’être zèbre ne me permet pas d’avoir un savoir absolu et de réussir lorsque je ne fais absolument rien… J’ai quand même fini par être prof (ma vocation) mais en école de commerce !

Tout ça pour vous expliquer qu’il y a plein de personnes qui ne sont pas zèbre et qui doivent certainement être très douée en latin, en chant, moi non.

Que vous soyez zèbre ou non, ça ne change pas vos capacités à faire ce que vous voulez et à devenir qui vous voulez et surtout à être heureux !

Tu peux aller plus loin dans ta compréhension avec le livre Suivez le Zèbre, l'histoire de Mel Poinas, la fondatrice du blog.

Livre Suivez le Zèbre Mel POINAS

Ou découvrir le HPI grâce à Zoé et Zola, les personnages du roman graphique HPI ! La première BD adulte sur le Haut Potentiel ou trouver un livre qui te plait sur la Boutique du Zèbre.

Rendez-vous sur notre page qui référence les livres qu'on trouve le plus sympa sur le HPI : Meilleurs livres sur le HPI

Merci ! À bientôt sur Instagram, Facebook et le blog
L'équipe de Suivez le Zébre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Blog collaboratif

Et si le futur, c'était le partage ?
Envie de témoigner et nous raconter une histoire ? Lance toi sur Suivez le zèbre !

Les bonnes nouvelles

Pour ne rien rater de nos actus, inscris-toi !

On se retrouve sur nos réseaux sociaux

La presse parle de nous et on leur dit merci

Retour haut de page