BIENVENUE SUR SUIVEZ LE ZÈBRE
LE BLOG DE MEL POINAS

Ici, on souhaite que chacun découvre et apprenne à vivre sereinement en étant HPI.

Découvre nos articles et outils concrets pour appréhender ces merveilleuses caractéristiques en toute simplicité.

Surdoué, apprendre à gérer ses angoisses !

Caractéristiques HPI par un zèbre détecté à l'âge adulte

Solutions pour ne pas être un surdoué angoissé !

Depuis que j’ai passé le WAIS IV et que j’ai été détecté surdouée, je m’intéresse vraiment à ce qu’est la douance !

J’ai rejoins plusieurs groupes sur Facebook, je suis pas mal d’associations françaises spécialisées, et je lis beaucoup, beaucoup, beaucoup ! Pourquoi ? Parce que je souhaite devenir une spécialiste de la douance ! J’ai d’ailleurs repris des études de psychologie dans ce sens-là.

J’aimerais aider le plus de surdoués, HP, zèbres, à mieux gérer ses angoisses.

 

Zèbre, surdoués, hauts potentiels, HPI, ne pas tomber dans les apriori

D’une manière générale, je trouve que, dans les articles ou dans beaucoup de témoignages, ressort souvent cette notion d’échec, de difficultés, de mal-être et d’angoisse. Mais No panic, l’angoisse n’est pas une fatalité !

Effectivement, quand on ne sait pas qu’on est surdouée, je sais d’expérience, qu’il y a des moments ou on a l’impression d’être complètement à la ramasse… Par contre, une fois qu’on le sait, je trouve que ça change vraiment les choses ! Alors peut-être pas pour tous…

En tout cas pour ma part, ça a tout changé, mon approche aux autres et mes choix dans mon quotidien !

 

Zèbre, que la force soit avec toi !

Depuis plusieurs mois, je lis beaucoup de témoignages de personnes surdouées, ou proches de surdoués qui évoquent la sensation d’angoisse. L’angoisse est un dommage collatéral de la douance. En fait, le côté hypersensitif, un peu extralucide, nous fait anticiper tout et n’importe quoi, et je crois que ça nous donne un petit côté paranoïaque.

Il faut ABSOLUMENT apprendre à gérer ce côté là. En faire une force pour ne pas tomber du côté obscur de la force… Oui l’humour… Une de mes multiples qualités 🙂 ^^

J’ai la chance de n’avoir jamais été trop sujette aux angoisses même avant mon diagnostic. Je dis pas que ça n’arrivait jamais, mais c’était plus à des moments ou j’étais énormément sous pression. Que ce soit le travail, le sport, ou liés à des problèmes relationnels avec des gens plus ou moins proches de moi.

Conclusion > chez moi, la pression et le conflit génèrent de l’angoisse

 

Apprendre à dompter sa douance !

Du coup maintenant que j’ai identifié ce qui pouvait me donner des angoisses et surtout depuis que je sais que je suis surdouée, j’en fais plus !

Mes conseils : Pour stopper tes angoisses, connais-toi toi même !
Les basiques, un stylo, un papier, ou un clavier, une page et on note tout ce qui nous crée des angoisses. Nota Bene, ce conseil est valable pour nous tous, surdoué ou non, bien se connaître est le plus beau chemin pour accéder au bonheur 😉 !

Une fois que c’est identifié, on fait en sorte de ne plus se mettre dans ce type de situations merdiques. Exemple, pour moi, la pression et le conflit sont mes ennemis number one ! Dès que je suis sous-pression, je suis à fleur de peau et capable d’envoyer bouler n’importe qui… Résultat, je tombe dans le conflit, angoisse décuplée ! Donc… Pour mon bien-être personnel et celui de mon entourage, je ne me mets plus sous pression !

 

Mes différentes façons de gérer la pression !

Alors, pour éviter de monter en pression comme une cocotte-minute, j’ai mes petites habitudes :

J’anticipe ! Avant j’étais toujours en retard, je sais pas pourquoi, j’ai un gros souci avec la notion du temps ^^ ! Du coup maintenant j’essaye de pas m’y prendre au dernier moment…
– Je me dégage du temps dans la semaine pour moi, juste moi toute seule pour souffler !
– Je prévois des soirées avec des gens que j’aime pour ne pas tomber dans le côté autiste…
– J’ai arrêter définitivement les films d’horreur, de la comédie, rien que de la comédie 😉
– J’adore prendre soin de moi, du coup quand j’ai un coup de moins bien, direction le bain, les sels et les boules effervescentes, des bougies et de la bonne musique.
– Je me fais des bons trucs à manger pour me redonner le smile.
– Je fais du sport, ça me détend !
Je règle le conflit rapidement pour ne pas gamberger pendant mille ans
– Je parle avec ma super pote HP pour lui expliquer mon point de vue. Elle m’aide à regarder la situation avec un autre angle de vue et souvent à désamorcer la bombe (bien s’entourer c’est important)  😉

J’ai appris à dire stop. Maintenant quand ça ne me convient plus, j’arrête. Dire stop ce n’est pas fuir. On a le droit de se tromper, et de se rendre compte qu’à un moment donné on a fait le mauvais choix, et en fait c’est pas grave !

ET, SURTOUT, j’arrête de vouloir tout gérer et tout contrôler. Quand on est surdoué, on veut tout savoir, tout comprendre, tout contrôler, tout bien faire et tout faire à la perfection et surtout ttrouver une explication à tout ce qui se passe… 

Oui il y a une explication, mais est-ce qu’on est vraiment responsable de tout ?

 

LÂCHER PRISE, Just do it !

Ah ah ! Le voilà le mot magique… Apprendre à lâcher prise… On devrait le mettre dans tous les manuels scolaires et aussi dans tous les livres sur les surdoués, zèbres, hauts potentiels. Tout comme le concept de mindfullness ou pleine conscience en français.

Par contre je vous préviens, lâcher prise ça s’apprend et c’est du travail ! J’ai commencé à travailler sur moi il y a deux ans. Et plus sérieusement depuis un an. Résultat plutôt positif puisque j’ai découvert que j’étais zèbre, six mois après m’être vraiment plongée dans le développement personnel.

Aujourd’hui, le lâcher prise, la gestion des émotions, c’est mon quotidien. Là, tu te dis, ok, alors le lâcher prise c’est censé accepter de ne pas tout contrôler et pourtant, Poupi elle nous dit, ça s’apprend…

Oui, oui, oui… On est dans une société de l’OVER contrôle et de la perfection… Je veux vous apprendre à ne plus être parfait mais apprendre à être vous-même. D’accord mais comment ?


Pour moi le lâcher prise, c’est comme le bonheur, ce n’est plus une destination mais une manière de vivre.

Je vous invite vraiment à le faire car cela permet de trouver une forme de sérénité qui améliore considérablement notre quotidien et notre qualité de vie.

Tu peux aller plus loin dans ta compréhension avec le livre Suivez le Zèbre, l'histoire de Mel Poinas, la fondatrice du blog.

Livre Suivez le Zèbre Mel POINAS

Ou découvrir le HPI grâce à Zoé et Zola, les personnages du roman graphique HPI ! La première BD adulte sur le Haut Potentiel ou trouver un livre qui te plait sur la Boutique du Zèbre.

Rendez-vous sur notre page qui référence les livres qu'on trouve le plus sympa sur le HPI : Meilleurs livres sur le HPI

Merci ! À bientôt sur Instagram, Facebook et le blog
L'équipe de Suivez le Zébre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Blog collaboratif

Et si le futur, c'était le partage ?
Envie de témoigner et nous raconter une histoire ? Lance toi sur Suivez le zèbre !

Les bonnes nouvelles

Pour ne rien rater de nos actus, inscris-toi !

On se retrouve sur nos réseaux sociaux

La presse parle de nous et on leur dit merci

Retour haut de page