BIENVENUE SUR SUIVEZ LE ZÈBRE
LE BLOG DE MEL POINAS

Ici, on souhaite que chacun découvre et apprenne à vivre sereinement en étant HPI.

Découvre nos articles et outils concrets pour appréhender ces merveilleuses caractéristiques en toute simplicité.

HPI : 20 caractéristiques des profils complexes et laminaires

caracteristiques HPI

20 caractéristiques des personnes HPI (surdoué) ?
Quelles sont les différences entre une personne HPI complexe et une personne HPI laminaire ?

Avec la sortie de la série HPI sur TF1, les profils surdoués se retrouvent sous les feux de la rampe ! Et ça tombe bien puisque chez Suivez le Zèbre, cela fait déjà bientôt 4 ans qu’on essaie de démocratiser la douance. Alors, un HPI c’est quoi ?

La vitesse de la transmission neuronale serait beaucoup plus rapide chez un HPI (On parle de 3,5m/sec à 130 de QI contre 2m/sec à 100 de QI). Le développement de son cerveau est légèrement différent comme l’explique l’excellent article de Sciences et Vie :

Les enfants surdoués ont un cerveau qui se développe de manière un peu différente des autres : le cortex s’épaissit plus longtemps, la matière blanche aussi, au niveau du corps calleux. Résultat : ils apprennent davantage et réfléchissent plus vite. Le génie ne se repère pas seulement au travers d’une œuvre ou de théories, il se voit aussi à l’IRM. Les techniques d’imagerie cérébrale ont ainsi révélé que le cerveau de jeunes individus doués d’une intelligence supérieure, mesuré par un Q.I. supérieur à 120, se distinguait par l’épaisseur de son cortex.

Découvre 20 caractéristiques du HPI (Haut Potentiel Intellectuel)

1- un QI très proche ou supérieur à 130 (au test du WAIS)
2- l’émotivité
3- la sensibilité
4- la quête exacerbée de sens dans un monde qui n’en a pas
5- la justice absolue dans un monde rempli d’injustices
6- l’extralucidité sur le monde, les autres, la société, etc
7- la peur du rejet et la tendance à se transformer en caméléon
8- la pensée rapide et divergente (la pensée en arborescence n’a jamais été prouvée scientifiquement)
9- la résilience
10- la résonance accrue aux autres (humains, animaux, nature)
11- l’intolérance à la médiocrité, la stupidité, l’irrespect
12- le problème avec l’autorité (surtout quand elle est considérée comme illégitime)
13- le regard des autres
14- l’image de soi et la confiance en soi
15- la remise en question et les doutes perpétuels
16- la synesthésie (pas le cas de tous les HPI)
17- l’hyperesthésie
18- une tendance à être assez auto-centrée et à voir le monde uniquement par son propre prisme (je mets volontairement tendance pour tenter de tempérer et ne pas m’attirer les foudres de mes amis congénères zébrés)
19- tendance à vouloir avoir toujours raison (voir note précédente !)
20- un cerveau qui ne prend que très rarement de vacances !

Les HPI possèdent une grande majorité de ces caractéristiques. Mais pour éviter l’effet barnum, posez-vous la question suivante : avec quelle intensité, je vis et ressens ces caractéristiques ?

HPI, l’intensité de la vie !

C’est cette caractéristique particulière qui va vraiment définir un HPI : l’intensité !
Un peu comme Morgane dans la série TF1 HPI, les émotions débordent ! Elles semblent presque incontrôlables comme s’il était impossible de les contenir.

Idem pour la pensée. Je pense donc je dis ! Et parfois, toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire. Ce qui qualifie un HPI, je dirai aussi que ça peut être sa spontanéité qui étonne autant qu’elle peut choquer.

Un HPI est agaçant et terriblement attachant. Là encore, l’héroïne de la série HPI incarne assez bien cette dualité. Une émotion à fleur de peau et une gymnastique de l’esprit qui ne prend jamais de congé !

Au sein de « la grande famille » des HPI, les docteurs et neuropsychologues Fanny Nusbaum, Olivier Revol et Dominic Sappey-Marinier dans leur livre (hyper intéressant) les philo-cognitifs ont identifié deux types de HPI : laminaire et complexe !

HPI : profil complexe

Le HPI complexe comme son nom l’indique est un profil plus complexe !

Ces caractéristiques sont plus créatives et intuitives. Il a plus de mal à se contenir et à gérer son émotion, sa sensibilité, son cerveau en fait ! Morgane (jouée par la magistrale Audrey Fleurot) dans la série HPI de TF1 tire très clairement sur le profil complexe.

  • il a une pensée (très) divergente
  • il est intuitif et créatif
  • il vit au feeling et fait confiance à son instinct
  • il y a un décalage entre ses grandes capacités d’analyse et la gestion de ses émotions
  • il voit le monde par son propre prisme 
  • il possède sa propre réalité
  • l’apprentissage est guidé par les personnes qui l’inspirent et non par le thème abordé, par exemple l’enseignant et non la matière
  • il est plus dépendant affectivement
  • son quotient intellectuel est hétérogène
  • il ne supporte pas l’autorité et a du mal à s’adapter à des situations conflictuelles
  • il ne sait pas gérer les conflits
  • il aime les changements et les challenges
  • il a besoin de calme pour se ressourcer et calmer son cerveau qui ne s’arrête jamais de penser
  • la réaction physique liée à son hypersensibilité est instantanée et visible (pleurs, colère, coeur qui s’emballe)
  • il sera plus décalé et n’arrivera pas à cacher sa différence, son atypisme
  • il ne fait jamais l’unanimité, il agace autant qu’on l’adule
  • il est moins attaché aux règles
  • il est extraverti

De manière générale, le profil laminaire est plus stable que le profil complexe.

Il est plus rationnel, plus précis dans ses analyses et son regard sur les autres, là ou le profil complexe aura un parti pris personnel guidé par son intuition. C’est un peu le scientifique versus l’artiste.

HPI : profil laminaire

Le HPI laminaire, comme son nom l’indique également est un profil de surdoué plus « fluide ».

En gros, la gestion de son HPI semble moins « problématique » que le complexe. Il aurait des caractéristiques plus analytiques :

  • il a un raisonnement linéaire et analytique
  • c’est un bon élève qui aime réussir, il a un parcours scolaire stable s’il trouve son équilibre
  • il s’attachera plus à la matière qu’à l’enseignant
  • il est exigeant et constant
  • il a une analyse rationnelle des situations
  • il est organisé
  • il est objectif et s’attache plus aux faits qu’à son intuition
  • il est davantage centré sur l’extérieur que sur lui même
  • il passe d’un cerveau à l’autre ce qui lui permet de s’adapter facilement et d’avoir une stabilité émotionnelle, affective et professionnelle
  • il manque de second degré et prend les choses brutes de fonderie
  • c’est un bosseur qui travaille dur pour y arriver
  • son quotient intellectuel est homogène
  • il est à l’heure
  • il est introverti

ATTENTION ! Quand on est HPI, on n’a jamais soit que les caractéristiques du HPI laminaire soit que les caractéristiques du HPI complexe ! On peut être 50% l’un et 50% l’autre ; 40 % – 60% ou encore 12% – 88% etc.

Voilà pour le petit récap ! J’ai beaucoup de personnes qui m’ont écrit suite à la diffusion de la série HPI pour me dire qu’ils ne se retrouvaient pas dans le personnage de Morgane, c’est tout simplement parce qu’ils sont plus laminaires que complexes !

Pour aller plus loin, lire aussi

Tu as aimé l’article ? Hésites pas à le partager 😊

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Blog Collaboratif

Et si le futur, c'était le partage ? Envie de témoigner et nous raconter une histoire ? Lance-toi sur Suivez le zèbre !

Les bonnes nouvelles

Pour ne rien rater de nos actus, inscris-toi !

On se retrouve sur nos réseaux sociaux

La presse parle de nous et on leur dit merci

Retour haut de page