BIENVENUE SUR SUIVEZ LE ZÈBRE
LE BLOG DE MEL POINAS

Ici, on souhaite que chacun découvre et apprenne à vivre sereinement en étant HPI.

Découvre nos articles et outils concrets pour appréhender ces merveilleuses caractéristiques en toute simplicité.

Comment dire qu’on est surdoué ?

Suivez le zèbre a testé pour vous : comment dire qu’on est surdoué ?

– Comment annoncer à ses collègues de travail ou à son employeur qu’on est surdoué ?
– Comment expliquer à ses parents qu’on est zèbre ?
– Comment dire à ses amis qu’on est haut potentiel ?

Je sais à quel point ce sujet vous tient à coeur. Vous êtes nombreux à m’avoir demandé d’écrire un article à ce sujet : Dire à ses proches qu’on est surdoué

Déjà quand on découvre qu’on est un adulte surdoué, c’est souvent la grosse surprise. Alors le dire aux autres, c’est encore un autre level !

La peur du jugement quand on apprend qu’on est surdoué

Souvent quand on l’apprend, on en sait pas trop quoi en faire ! Bon, je suis zèbre ok. Il faut déjà se l’approprier. Et puis, en France, c’est pas évident d’aborder le sujet ! On pense souvent que surdoué = plus intelligent = Einstein, Descartes ou Steve Jobs alors que c’est simplement un fonctionnement neurologique différent. J’aime bien expliquer aux gens que peut-être que leur fleuriste, leur boulangère, leur prof, le maître nageur de leur piscine municipale est Zèbre. La diversité professionnelle, ça semble être plus parlant q’un long cours théorique ! Alors comment dire qu’on est Zèbre sans forcément être un génie des maths ?

Déjà, il faut s’affranchir de la peur du jugement, de la peur du regard des autres, de la peur de passer pour quelqu’un de prétentieux, de la peur d’être maladroit et aussi d’être incompris.

PAS DE PANIQUE ! Je suis devenue la reine du coming-out, zèbre mais pas que !

Comment faire pour dire aux autres que je suis surdouée ?

Vous connaissez mon goût pour l’empirisme ! 😉 

Je me souviens d’un week-end à Lyon. Nous étions au resto avec une amie de Julia (amour de ma vie présente), que je connais depuis quelques temps. Au détour d’un sujet, Julia a évoqué le blog et on en est venu à parler naturellement des zèbres, des surdoués, du haut potentiel.  Son amie ne savait pas et ne se doutait pas que j’étais zèbre. Je dois pas avoir un physique de zèbre ! Elle ne savait d’ailleurs pas très bien à quoi ça correspondait finalement…

J’ai l’avantage d’avoir le blog. Au début, je ne savais pas trop comment aborder le sujet sans que ça fasse, « t’as passé une bonne journée ? Au fait, je suis zèbre. » Le blog a été un excelle,t prétexte pour en parler et finalement me libérer. Maintenant , je suis beaucoup plus à l’aise avec le fait d’être un haut potentiel et ça fait tellement partie de moi que je n’en ai plus du tout « honte« .

Depuis que je le sais ça a à la fois tout changé, et en même temps, dans ma vie quotidienne, je l’oublie. C’est comme le fait que je sois une femme, ou que j’ai les cheveux châtains, je sais de quelle couleur sont mes cheveux mais je ne m’arrête quasi jamais dessus hormis quand je vais chez le coiffeur ! Ça fait partie de moi, c’est comme ça.

 

Faut-il faire son coming-out quand on est zèbre ?

Il n’y a pas vraiment de réponse, je pense surtout que c’est au feeling ! Il y a des discussions qui prêtent à la confidence… Et parfois ça vient naturellement dans une conversation.

Je me souviens que quand je l’ai su, au début, j’avais envie et besoin de comprendre. J’avais aussi envie de le crier sur tous les toits,

Je suis zèbre, je suis zèbre, je suis zèèèèèèèèbre !

Comme pour me justifier, comme pour dire, NON, NON, c’est pas moi qui suis folle, c’est juste vous qui ne me comprenez pas

Et puis petit à petit, j’ai appris à me connaître, à me comprendre. Et je n’avais plus besoin de me justifier de qui j’étais, de la personne que j’étais mais également de mes multi-potentiels.

Par contre quand l’occasion se présente, si je le sens, je le dis… Si après j’ai pas envie d’en parler, je le garde pour moi… Quoiqu’il en soit ça reste toujours mon choix.

 

Dire qu’on est zèbre à sa famille

Comment dire à ses parents qu’on est surdoué ? La famille, je trouve que c’est le plus compliqué ! C’est super bizarre quand on se rend compte qu’on est surdouée à 30ans, de dire à ses parents, bon ben voilà, je viens de passer les tests et je suis un zèbre.

Vous êtes un peu en train de dire aux deux personnes qui sont censées vous connaître le mieux, qui vous ont mis au Monde, que ça fait 30 ans qu’ils ne vous connaissent pas vraiment

Et en plus souvent, quand vous expliquez le pourquoi du comment vous vous êtes rendus compte que vous étiez un haut potentiel, ils culpabilisent, parce que justement ils n’ont pas su s’en rendre compte quand vous étiez petits. Comme s’ils avaient raté un truc ! Ben oui, ils ont raté, le fait que vous étiez un enfant précoce… Qui dit adulte surdoué, dit enfant surdoué ! Mais, il n’y a pas à culpabiliser. Vos parents ne sont pas forcément fins psychologues. Et y a 10 ans, 20 ans ,30 ans, 40 ans, on n’était pas vraiment à l’apogée de la psychologie ! On a démocratisé la douance seulement ces dernières années.

Dans la vie, il n’y a pas de hasard, il y a que des rendez-vous !

Si vous n’avez pas su plus tôt que vous étiez zèbre, c’est que vous n’étiez pas prêt ou pas disposé à le découvrir. Et puis, le fait de ne pas le savoir jeune vous a aussi aidé à vous construire d’une certaine manière, et aujourd’hui, c’est une force ! C’est une étape, voire une épreuve de découvrir qu’on est surdoué. Mais c’est aussi une révélation. Une nouvelle vie et surtout, de nouvelles perspectives.

 

Annoncer qu’on est zèbre à ses parents, plusieurs réactions possibles

Quoiqu’il en soit, si vous avez envie de leur dire, dîtes-leur. Suite à cela, plusieurs options :
– ils sont ouverts, bienveillants, ils vous écoutent, vous comprennent, vous soutiennent et c’est génial.
– ils sont surpris, ne connaissent pas trop ce que ça implique, vous leur expliquez, ils sont un peu dépassés mais vous comprennent et vous soutiennent, et c’est déjà très cool.
– ils ne comprennent pas ce que vous dîtes et n’y prêtent pas attention > changer de parents.
Non je plaisante. Vous n’avez rien à prouver, soyez vous-même.

Bref, s’ils ne comprennent pas, c’est pas grave. Vous avez d’autres personnes autour de vous qui peuvent comprendre et être à l’écoute. Souvent, nos amis nous connaissent plus intimement que notre famille. 

Je sais que pour ma part, beaucoup de mes amis n’ont pas été surpris quand ils ont su que j’étais zèbre.

Dire qu’on est zèbre à ses amis

J’ai trouvé que c’était plus simple d’en parler avec mes amis. Déjà parce que certains de mes amis ont suivi mon parcours en live ! Mes questionnements, le fait de trouver un psy spécialisé dans la douance, les différents tests, etc… J’étais déjà bien entourée.

Et puis il y a les amis avec qui j’ai développé des relations particulières en découvrant qu’eux-mêmes étaient zèbres ! Ils m’ont aussi beaucoup aidée et accompagnée dans cette quête de moi-même.

Il y a aussi les amis qui ne réagissent pas plus que ça, qui n’en font pas cas. Un peu comme la famille ! Soit parce qu’ils ne comprennent pas vraiment ce que ça change (et finalement c’est peut-être aussi cool parce que leur regard sur vous ne change pas !) soit parce que ça les dépasse et les renvoie peut-être à leur propre questionnement, donc ils préfèrent être dans le déni et ne pas en parler avec vous. Mais, ça ne veut pas dire qu’ils ne vous aiment plus ou ne sont pas disponibles pour vous.

Il y a aussi ceux qui se posent des questions sur leur frère, leur soeur, leur copain, eux-mêmes… Et au delà de la définition du surdoué, c’est sur la notion de différence que la discussion avance, et sur le fait d’être soi-même et d’être bien. 🙂

Faut-il dire qu’on est surdoué à son employeur ?

Le coming-out de zèbre au travail !

Forcément quand on dit être soi-même, on pense aussi au côté professionnel ! est-ce que l’on doit dire à son employeur qu’on est un profil atypique ? un surdoué, un zèbre, un haut potentiel ?

Là encore, je pense que ça dépend de chacun. Par le passé, ça a pu parfois être difficile au travail parce que je me sentais incomprise. En même temps à l’époque, je ne savais pas que j’étais un profil atypique.

Le zèbre caché derrière le profil atypique !

Je m’en doutais, mais je n’avais pas mis le terme haut potentiel, surdouée, zèbre, sur ce profil atypique ! Aujourd’hui, je choisis mes entreprises en fonction de mes valeurs et aussi du fait que je sois haut potentiel. Et à l’entretien, j’en parle. Je préviens que je suis un profil atypique et j’insiste sur ce qui est important pour moi en tant que collaboratrice. 

J’ai décidé de jouer la carte de la transparence parce que je suis comme ça. J’aime l’honnêteté, la transparence, l’égalité, la justice, et que l’être humain soit au coeur de l’entreprise. Cela me permet de ne pas jouer un rôle et ça permet au recruteur de savoir à qui il a à faire.

Ensuite à chacun de prendre ses responsabilités, moi j’ai pris la température, et ça me permet aussi de voir la vraie philosophie de l’entreprise.

Est-ce que les employeurs sont à l’aise avec la notion de zèbre ?

Est-ce que cette entreprise est dimensionnée pour les profils comme le mien ? Pour plus d’infos lire l’article > Quelle place pour les profils atypiques en entreprise ?

Parce qu’aujourd’hui il est hors de question que je me cache derrière un faux self et que j’essaye d’être une autre que celle que je suis réellement.
Conclusion : comme toujours, il n’y pas de règle, pas de vérité, juste des individus, différents, qui n’ont pas tous les mêmes attentes ou la même sensibilité… 

Écouter votre petite voix intérieure, c’est votre meilleur guide !

Tu peux aller plus loin dans ta compréhension avec le livre Suivez le Zèbre, l'histoire de Mel Poinas, la fondatrice du blog.

Livre Suivez le Zèbre Mel POINAS

Ou découvrir le HPI grâce à Zoé et Zola, les personnages du roman graphique HPI ! La première BD adulte sur le Haut Potentiel ou trouver un livre qui te plait sur la Boutique du Zèbre.

Rendez-vous sur notre page qui référence les livres qu'on trouve le plus sympa sur le HPI : Meilleurs livres sur le HPI

Merci ! À bientôt sur Instagram, Facebook et le blog
L'équipe de Suivez le Zébre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Blog collaboratif

Et si le futur, c'était le partage ?
Envie de témoigner et nous raconter une histoire ? Lance toi sur Suivez le zèbre !

Les bonnes nouvelles

Pour ne rien rater de nos actus, inscris-toi !

On se retrouve sur nos réseaux sociaux

La presse parle de nous et on leur dit merci

Retour haut de page