BIENVENUE SUR SUIVEZ LE ZÈBRE
LE BLOG DE MEL POINAS

Ici, on souhaite que chacun découvre et apprenne à vivre sereinement en étant HPI.

Découvre nos articles et outils concrets pour appréhender ces merveilleuses caractéristiques en toute simplicité.

Surdoué et heureux en couple avec un non HPI ?

Surdoué et heureux en couple avec un non HPI ?

article mis à jour le 14 février 2021

Un HPI heureux c’est rare ? Alors un zèbre heureux en couple, difficile à croire ?

On n’est pas plus heureux ou moins heureux que des personnes qui ne sont pas surdouées… Je veux activement lutter contre cet apriori. Il appartient à chacun de mettre le curseur de son bonheur là ou il le souhaite

Comment vivre heureux en couple quand on est surdoué ?

En ce jour de Saint Valentin (et en plus jour de congé pour moi eh eh !) il était évident que je voulais, moi aussi, vous offrir un peu de bonheur et d’optimisme !

Pour ceux qui sont déjà venus sur le blog et me suivent, vous avez déjà entendu parler de Julia ! J’ai relu mon dernier article sur les surdoués et les relations amoureuses où je vous parle de nous !

Quand on est zèbre, ça semble plus simple d’être célibataire !

Attention, je suis une romantique dans l’âme donc forcément… Je vais pas vous dire qu’être en couple c’est pourri ! Ahahaha… Par contre, c’est vrai qu’en tant que surdouée, être en couple, avant, j’avais l’impression que ça me coûtait… Tout comme être en relation avec des gens ça peut parfois me demander beaucoup d’efforts…

Des efforts parce que j’ai pas envie d’en faire tout simplementSauf que quand j’en fais pas je suis parfois trop brute, je mets pas de filtre et je suis caractérielle et ça peut être relou !

Donc, je pourrais tomber dans le travers de me dire, « putain ils me font tous chier je préfère être seule, avec Léon (mon bouledogue français)« … Mais en fait non ! Parce qu’on a besoin des autres et ce qui me rend heureuse dans la vie (parmi plein d’autres choses) c’est de partager avec les gens… 

Y a un peu plus de 8 mois, j’ai rencontré une belle personne qui m’a redonnée envie de faire confiance et de partager ! 2 mois pour apprendre à se connaître, et « je suis tombée amoureuse d’elle comme on s’endort, tout doucement et puis tout d’un coup« . 

Ma vie avec Julia et la remise en question du temps !

Déjà 6 mois qu’on est ensemble, c’est à la fois passé très vite et en même temps j’ai l’impression qu’on se connaît depuis…bien plus longtemps ! Cliché, cliché, cliché mais en fait c’est tellement facile quand on est ensemble, c’est déconcertant ! Et je sais pas quels mots utiliser sans être too much ou cliché.

Depuis que je la connais, je me pose plein de questions sur la notion du temps… Comment on le vit comment on le ressent !

Souvent on justifie une relation qui marche au nombre d’années qu’on a partagées. Et cette référence là elle est valable pour beaucoup de choses et de relations ! Que ce soit des relations amicales, ou le travail ou l’endroit dans lequel on vit… Comme si le nombre de mois ou d’années qu’on passe avec quelqu’un, ou à être ami avec quelqu’un ou à passer à son travail reflétait l’affection qu’on a pour lui/elle/ça ! Mais bullshit !!! (traduction bienveillante : n’importe quoi) 

On peut être ami ou en couple avec quelqu’un depuis quelques semaines, quelques mois et être au taquet ! Être complètement en phase ! Même au bout de quelques minutes une relation peut-être très forte ! Et la joie procurée, immense et réelle ! Ce n’est pas lié à la notion de durée… Ce que va apporter la durée c’est le temps que dure ce bonheur mais l’intensité du bonheur de se mesure pas au temps passé ensemble…

C’est valable pour la joie comme pour la douleur d’ailleurs… Idem pour un job, on peut faire un travail trois mois et adorer son job et bosser depuis 4 ans dans le même truc et détester ce qu’on fait ! 

D’ailleurs la notion du temps est subjective ! Quand on fait quelque chose qu’on aime pas, cela nous paraît looooooooong alors que quand on aime, tout passe vite. Exemple, 1h de footing et 1h de massage… Les minutes ne passent pas à la même vitesse (et encore j’aime courir !). Une minute en apnée sous l’eau, une minute dans une cabine d’essayage… 

Bref vous voyez ou je veux en venir ? Chacun voit midi à sa porte… Et la notion de temps est personnelle. Je crois qu’on ne vit pas et ne voit pas tous le temps de la même manière

La relation au temps quand on est zèbre

Pourquoi cette introduction en matière sur le temps ? Et bien d’une certaine manière pour me justifier, même si je déteste faire ça !!! Mais je vous connais ! Je connais les gens, les jugements… Et oui, les normes et le sens commun ont la vie dure.

6 mois… C’est court ! Voilà ce que penseront la majorité de mes lecteurs, et je ne vous en veux pas car moi aussi, si un(e) de mes ami(e)s me disait ça fait 6 mois… ça ne me ferait pas le même effet que ça fait 6 ans ou 16 ans. Je crois que cela fait partie des biais cognitifs !

Définition biais cognitifUn biais cognitif est un mécanisme de la pensée, qui cause une déviation du jugement. Le terme biais fait référence à une déviation systématique de la pensée logique et rationnelle par rapport à la réalité.

Donc, avec #J, 6 mois. Bilan… Et ben c’est que du bonheur ! Et je peux entendre certains dire oui mais au bout de 6 mois c’est normal que tout aille bien et heureusement… Ah parce qu’au bout de 10 ans c’est normal que ce soit la merde, qu’on désire plus l’autre et qu’on soit sans cesse dans le compromis ?

Hum ben j’espère que dans 10 ans, j’aurais la même joie, la même passion et le même désir, sinon je serai tout simplement avec quelqu’un d’autre… Même si je passe pour une utopiste et une idéaliste  Je n’imagine pas l’amour et le couple autrement que dans la symbiose totale. C’est d’ailleurs peut-être pour ça que souvent je pense que je serai plus heureuse célibataire… Mais ça c’était avant ! 😉

La vie ne doit pas être un combat et une suite de compromis ! En tout cas pas pour moi. Je ne suis pas faite de compromis, ni de nuances de gris, et c’est pas grave, je suis comme ça….Est-ce lié au fait que je sois surdouée ? Hum j’en sais rien… j’ai l’impression que #J est comme ça aussi… peut-être moins dans l’extrême mais je pense qu’elle partage cette vision de l’amour. 

Bilan d’un couple HPI / NON HPI

C’est ça notre différence avec #J… Le côté extrême. Je ne fais JAMAIS de compromis, j’en suis incapable, c’est tout simplement au-dessus de mes forces et ça me rendrait malade de vivre comme ça… Je ne pourrais pas vivre d’une manière qui ne me convient pas. Je suis trop passionnée.

J’AI BESOIN D’ÊTRE CONVAINCUE PAR TOUT CE QUE JE FAIS.

Elle le sait, elle l’accepte et ça marche comme ça… Après, c’est quelqu’un de facile à vivre et moi-aussi, donc dans les trucs de la vie de tous les jours, on ne se pose pas non plus 150 000 questions ^^ (bon moi un peu plus qu’elle) 😀 ! Quand je parle de compromis c’est sur des trucs importants, des projets, la façon de partager notre temps libre… De vivre l’instant présent. C’est pas évident de l’expliquer…

On se prend quasi jamais la tête, on s’énerve jamais. On est un couple sécurisant dans le sens ou on est vraiment là l’une pour l’autre. On se soutient, on s’encourage. On ne se juge pas, on communique beaucoup… On est assez smooth au quotidien mais y a des valeurs auxquelles on est attachées, et là-dessus ni l’une ni l’autre on ne lâchera… L’avantage c’est qu’on a les mêmes, ça aide pas mal !

Elle ne veut pas me changer et ne me demande pas de faire des trucs que je suis incapable de faire et inversement. Et en fait, je crois que je ne suis pas habituée à cela. D’habitude on me demande toujours de « faire des efforts« … Ce qui me coûte et me fait chier mais genre vraiment et surtout de plus en plus… Elle, elle ne me demande rien… Juste d’être moi-même ! Incroyable mais vrai

Être en couple avec quelqu’un qui n’a pas besoin de moi et de qui je n’ai pas besoin non plus !

J’essaye d’analyser ces 6 premiers mois. Je retourne l’affaire dans tous les sens, à la recherche d’une faille, d’un truc… Je ne peux pas m’empêcher, c’est instinctif ! A la vue d’une situation, je repère directement ce qui ne va pas pour pouvoir le réparer, l’améliorer, en faire quelque chose de mieux !

C’est ma force, mon métier, et c’est ce que j’aime… Je suis quelqu’un de disruptif ! J’aime observer, analyser et me dire, là, voilà c’est ça qui va pas, qu’il faut améliorer ! Trouver la solution pour faire de cette situation, de ce produit, quelque chose qui marche mieux qu’avant ! Et avec les gens c’est pareil, j’aime comprendre ce qui ne va pas pour essayer de les aider à aller mieux si je peux…

Sauf que là… Ben ça marche déjà ! Y a pas de problème… Y a rien à sauver, rien à changer… Je suis avec une belle personne, saine, que j’adore. Elle m’adore aussi, elle essaye pas de me changer. On n’a rien à se reprocher… Ahahahhaa  c’est juste simple, facile et très enrichissant ! En fait grâce à elle, j’ai l’impression d’être quelqu’un de génial !

Je vous vois déjà venir… Hum, ça à l’air trop parfait, soit il y a un loup, soit c’est chiant ! Ahahaha… Je vous comprends et je vous pardonne… ça me fait penser à Florence Foresti, son premier spectacle. Quand tout va bien, on ennuie les gens… On sait plus quoi se dire, ça va ? oui ça va ? et toi ? ça va… 

Pourquoi ça marche ?

Souvent on vit des situations, et je me dis, voilà, voilà pourquoi je sais que c’est elle. Exemple récent, hier soir, en mangeant. J’ai un peu un toc. En fait quand je pose une question et qu’on me répond pas, je répète la question jusqu’à ce qu’on me réponde ! Je trouve ça hyper relou quand on pose une question et que la personne ne répond pas !!!

Du coup je suis en mode repeat, comme si mon cerveau était buggué jusqu’à ce qu’on me réponde. Je pense que pour la personne en face ça peut juste être super énervant… En fait c’est aussi énervant que moi quand on me répond pas ! Bref ça rend fou…

Elle ça la fait rire… Je pense que 99% des gens deviennent dingues au bout de la 3e fois ou je répète ! Elle, elle se marre. Du coup, ça me fait rire, on rit et je suis hyper détente ! J’ai tendance à vite stresser dans des situations inconfortables. Dès qu’il y a un truc qui me contrarie, mon visage se fige (moi je me suis jamais vue mais il paraît que c’est impressionnant !).  Elle a cette faculté et facilité à me « désangoisser »… Ou alors à me laisser tranquille.

C’est comme si elle avait un 6e sens. En fait elle s’adapte à mon caractère de surdouée tordue hyper facilement… Et 6 mois ou pas 6 mois, depuis le début c’est comme ça… Ce qui fait que j’ai jamais peur, et avec elle je ne suis jamais angoissée.

Je crois que de manière générale, je fais pas trop confianceJe jauge vachement les gens. En plus je suis hyper exigeante avec les gens à qui je tiens. Du coup je dois leur mettre un peu la pression inconsciemment… Donc forcément elle qui vit avec moi elle doit encore plus le ressentir. Ben non, elle est hyper tranquille !

Rire, beaucoup, tout le temps… Ne jamais se parler mal !

Hier, on parlait de bouchons en liège et de DIY (Do it Yourself : fais le toi-même). Elle travaille dans le vin, du coup, on a énormément de bouteille de vin et on boit souvent du vin ! Ici, en Nouvelle-Zélande, les bouchons sont vissés ! Sauf qu’on avait des bouteilles de vin français, et il nous fallait un tir bouchon, pour le bouchon en liège… Voilà le pourquoi du comment de la discussion des bouchons en liège !

Et la je lui dis, j’aime bien les trucs fait avec des bouchons en liège ! On pourrait faire des lettres géantes en bouchons de liège ! Et là elle me dit mais où ? Donc je répète ben par exemple un M et un J. Et elle me redit mais où ? Bref on a dû se répéter ça 4 fois, des lettres / Mais où ? Avant de se regarder et de se prendre un énorme fou-rire.

Y a des gens qui se seraient agacés de pas se comprendre. Nous, ça nous arrive souvent mais au lieu de mal se parler et de se dire qu’on comprend rien, ben on se marre tout le temps

Oui J’aime la Saint-Valentin !

Oui j’aime définitivement la Saint-Valentin et j’assume ! Pas pour les cadeaux parce que c’est pas vraiment ça qui compte mais plus pour le message. Même si évidemment c’est au quotidien et tous les jours qu’on doit montrer à l’autre qu’on l’aime. Je n’attends pas de cadeaux… pas dans le sens matériel !

Aujourd’hui j’ai juste envie d’un moment de partage et qu’on prenne du temps pour nous. Boire un bon verre de vin, cuisiner un bon truc à manger et qu’on partage ça tranquillement devant une bonne série ! Finalement ça change pas vraiment de ce qu’on a l’habitude de faire mais j’aime me rappeler qu’on a de la chance de s’être trouvées !

Elle lit tous mes articles alors j’en profite pour lui dire Merci d’être là et de me soutenir dans ce projet et dans tous les autres ! <3

Je vous souhaite de trouver cette personne qui vous aime et vous respecte pour ce que vous êtes !
Soyez heureux et profitez de cette belle journée pour vous faire plaisir ensemble !

Le partage et le temps, c’est le plus important, et de l’amour, de l’amour toujours de l’amour.

Happy Saint Valentin zèbres et non zèbres !

Pour aller plus loin, lire aussi

Tu as aimé l’article ? Hésites pas à le partager 😊

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Blog Collaboratif

Et si le futur, c'était le partage ? Envie de témoigner et nous raconter une histoire ? Lance-toi sur Suivez le zèbre !

Les bonnes nouvelles

Pour ne rien rater de nos actus, inscris-toi !

On se retrouve sur nos réseaux sociaux

La presse parle de nous et on leur dit merci

Retour haut de page