BIENVENUE SUR SUIVEZ LE ZÈBRE
LE BLOG DE MEL POINAS

Ici, on souhaite que chacun découvre et apprenne à vivre sereinement en étant HPI.

Découvre nos articles et outils concrets pour appréhender ces merveilleuses caractéristiques en toute simplicité.

Alors, zèbre ou pas zèbre ? HPI ou non HPI ?

comment savoir si on est HPI Zèbre Surdoué ?

Être identifié HPI ?
Réponse en témoignage !

Eclairez ma lanterne, Monseigneur !

(Article mis à jour  09/2021) par Mel POINAS

Si vous êtes là, c’est sûrement parce que vous êtes en train de vous poser cette question : et si j’étais une personne à Haut Potentiel Intellectuel (appelée aussi HPI, surdoué ou zèbre) ! Définitivement, il y a la vie avant et la vie après les rayures.

Sur la piste du HPI

Je me suis posée cette question il y a déjà plus de quatre ans. À l’époque, le HPI n’était pas un sujet à la mode comme aujourd’hui et je n’avais aucune idée de ce qu’était un profil à Haut Potentiel. Je connaissais le terme surdoué, mais comme beaucoup, j’y associais le cliché du petit génie un peu introverti qui réussit tout ce qu’il entreprend.

Pourtant, déjà à cette époque, je m’intéressais beaucoup à l’hypersensibilité, au développement personnel  et au bien-être au travail. J’envisageais même une reconversion de psychologue et je souhaitais reprendre mes études (j’ai fait un semestre en enseignement à distance à l’université de Clermont Ferrand mais je n’ai pas donné suite car je suis finalement partie vivre en Nouvelle- Zélande).

J’étais passionnée par les sciences cognitives. Je voulais absolument comprendre le fonctionnement du cerveau humain. Je crois surtout qu’inconsciemment, je cherchais des réponses à mon propre fonctionnement. Dans le feed d’actualité de mes réseaux sociaux, j’avais régulièrement des propositions d’articles en lien avec la psychologie, les sciences cognitives et le développement personnel. Un jour, je suis tombée sur un article intitulé : Découvrir que j’étais surdouée à l’âge adulte à changer ma vie ! (source : Mademoizelle)

Un peu piquée par la curiosité (et par mon coeur qui commençait sérieusement à s’emballer) j’ai découvert les caractéristiques du HPI. La révélation ! C’est comme si à la lecture de ce témoignage tout s’éclairait ! Je me reconnaissais en tout point dans cette description des personnes à Haut Potentiel et dans les caractéristiques associées !

découvrir qu'on est HPI

Je ne me sentais pas spécialement intelligente, encore moins surdouée ! Je n’avais « rien fait d’exceptionnel » dans ma vie. J’avais même redoublée deux fois… Je cherchais ma voie, à tous les niveaux, depuis de nombreuses années (depuis toujours) et je ne l’avais jamais vraiment trouvée ! Sans parler du manque cruel de confiance en moi que je cachais derrière de l’arrogance, de l’impulsivité, de la vulnérabilité et la peur des autres. J’avais du mal à me relier parce que je sentais qu’on ne me comprenait pas. A la lecture de cet article de Mademoizelle, la petite voie tapie au fond de mon coeur s’est réveillée et a enfin osé s’exprimer…

Mais oui c’est ça, fais toi confiance !

Avoir une réponse à mes questionnements perpétuels

Dans cet article, plusieurs pistes m’ont mis la puce à l’oreille. Comme beaucoup de zèbres, j’ai un parcours scolaire, personnel et professionnel très atypique ce qui, par déduction, fait de moi une personne atypique. Je ne laisse pas les gens indifférents, en général soit on m’adore, soit on ne me supporte pas. Même si c’est très difficile de ne pas plaire à tout le monde quand on est HPI (oui, on aimerait que tout le monde nous aime et on en comprend pas quand on ne nous aime pas !)… On ne peut pas plaire à tout le monde, c’est comme ça ! Finalement, tant mieux, plaire à tout le monde c’est finalement plaire à personne

Ensuite, il y a cette sensation de décalage et l’impression d’être toujours TROP ! Je ne sais pas si tous les zèbres ont ce côté too much mais en lisant d’autres témoignages j’ai quand même l’impression que oui ! Je crois que c’est parce qu’on prend énormément les choses à coeur ! On est trop sensible, trop émotif, trop rapide, trop visionnaire, trop lucide, trop exalté, trop attachant, trop attaché

Avec le recul, il est parfois difficile de suivre ou de comprendre une personne HPI. Ce qui se passe dans nos têtes, les montagnes russes émotionnelles…Mais aussi la détresse que l’on ressent face à certaines situations ou malentendus. Même si être zèbre est finalement une opportunité formidable, il faut apprendre à l’apprivoiser.

On m’a souvent répété : mais pourquoi tout te touche autant ? Pourquoi ça te mets les larmes aux yeux ? Pourquoi tu pleurs ? Pourquoi tu te mets en colère ? Pourquoi tu t’énerves ? Pourquoi tu t’impliques autant ? Sous entendu, tu devrais t’en foutre, tu devrais laisser glisser, lâcher-prise, ce n’est pas ton problème, ça ne te regarde pas, tu n’es même pas concernée… 

HPI et Injustice…

Mais parce que c’est INJUUUUUUUUSTE ! Injuste tu comprends ! ça n’a pas de sens, aucun sens !  Pourquoi je ne laisse pas couler ? Parce que j’en suis incapable ! Je ne sais pas m’en foutre ! Je ne peux pas… Et, on est tous concernés ! On vit tous sur la même planète, on est tous des êtres humains, on appartient au même navire et je ne comprendrais jamais pourquoi on sabote le bateau qui nous garde à flots ! Quand on est HPI, c’est comme si on avait une super conscience du monde avec une hyper lucidité qui deviennent facilement anxiogène.

C’est vrai que je n’habite pas en Afrique, je ne manque pas d’eau, et je n’ai jamais connu la misère, pourtant quand je pense aux conditions de vie dans certains villages, aux enfants, aux femmes, aux familles, j’en ai mal au ventre et ça tourne en boucle dans ma tête !

Quand je pense aux élevages intensifs, à la violence faite aux animaux et aux êtres humains, à ce monde qui marche sur la tête et tourne à l’envers, les attentats, les guerres, les gens qui se mettent sur la gueule pour des des équipes de foot ou un clignotant oublié dans un rond point, ça me dépasse !

J’ai qu’une envie quand je suis confrontée à toutes ces inepties, me terrer au fond d’une grotte et ne plus jamais en sortir ! Fermer les yeux sur l’absurdité du monde… Mais, soyons honnête, on ne peut pas vivre en autarcie, tout du moins pas entièrement ! 😉

Après, il est vrai qu’on a la critique facile sur nos congénères (et notre personnalité parfois destructrice) mais je me suis rendue compte il y a peu que les animaux pouvaient également être terriblement cruels entre eux ! En m’intéressant de plus près aux abeilles, j’ai découvert qu’elles tuaient les mâles ! (Promis, malgré la digression improbable des abeilles tueuses, restez par là, ça pourrait vous intéresser !).

L’abeille mâle est appelé faux bourdon. Il ne butine pas et ne crée pas de miel, il sert uniquement à la reproduction ! Quand l’hiver arrive, les abeilles femelles tuent les faux bourdons afin de préserver leur réserve et optimiser leurs chances de survie. Triste destin pour ces petits insectes ! L’être humain semble presque être un enfant de choeur à côté…

Mais, laissons la nature sauvage et revenons à nos moutons…

Être zèbre, la réponse aux attentes de toute ma vie.

Après avoir lu ce fameux article sur les surdoués, j’ai échangé avec ma psychologue de l’époque afin de valider un HPI potentiel. La puzzle commençait tout juste à prendre forme et moi à trouver du sens dans tout ce capharnaüm. Finalement, je n’étais pas folle, j’avais juste un fonctionnement différent non identifié !

À l’époque on disait encore adulte surdoué. Je ne me suis pas vraiment reconnue dans ce terme, je préfère celui de Zèbre, plus symbolique, d’où le titre du blog et du livre Suivez le Zèbre. J’aime bien HPI parce que c’est court, pratique et consensuel, même si j’ai du mal avec la notion de Haut Potentiel Intellectuel. On ne peut pas en vouloir aux gens de trouver ça prétentieux quand on entend : j’ai plus de potentiel que toi donc je suis plus intelligent que toi

Zèbre était plus neutre, plus facile à porter et surtout plus utile pour expliquer le concept du Haut Potentiel sans être confronté aux apriori des gens.

Le test du WAIS, la validation et le soulagement.

J’ai passé le WAIS IV. Ce n’est pas une fin en soi le test du WAIS, mais pour ma part je crois que j’en avais besoin. J’avais trop perdue confiance en moi pour me valider seule ! Et seul un psychologue peut faire passer le test dans de bonnes conditions.

Maintenant, je le sais, j’en suis sûre !
Je suis HPI, zèbre, surdouée, Haut Potentiel et tous les noms d’oiseaux que l’on nous prête.
QI >> validé ; Surefficience affective >> validée ; Hypersensibilité >> validée ; Optimisme inconditionnel >> validé

C’est beaucoup plus simple maintenant. Tous les jours j’apprends à vivre avec cette particularité et à en faire une force 🙂 ! Et cela depuis 4 ans déjà, joie et bonheur !

Grâce à cette identification, ma vie a bien changé ! Ces quatre dernières années ont été riches en rebondissements mais j’ai fini par trouver ce que j’ai cherché pendant 30 ans, ma place dans le Monde.
Je vous souhaite de trouver la vôtre. 🙂

Et vous alors ? Zèbre ou pas Zèbre ?

Si vous souhaitez découvrir les caractéristiques du HPI, je vous laisse lire l’article en cliquant ici.

Tu peux aller plus loin dans ta compréhension avec le livre Suivez le Zèbre, l'histoire de Mel Poinas, la fondatrice du blog.

Livre Suivez le Zèbre Mel POINAS

Ou découvrir le HPI grâce à Zoé et Zola, les personnages du roman graphique HPI ! La première BD adulte sur le Haut Potentiel ou trouver un livre qui te plait sur la Boutique du Zèbre.

Rendez-vous sur notre page qui référence les livres qu'on trouve le plus sympa sur le HPI : Meilleurs livres sur le HPI

Merci ! À bientôt sur Instagram, Facebook et le blog
L'équipe de Suivez le Zébre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Blog collaboratif

Et si le futur, c'était le partage ?
Envie de témoigner et nous raconter une histoire ? Lance toi sur Suivez le zèbre !

Les bonnes nouvelles

Pour ne rien rater de nos actus, inscris-toi !

On se retrouve sur nos réseaux sociaux

La presse parle de nous et on leur dit merci

Retour haut de page