BIENVENUE SUR SUIVEZ LE ZÈBRE
LE BLOG DE MEL POINAS

Ici, on souhaite que chacun découvre et apprenne à vivre sereinement en étant HPI.

Découvre nos articles et outils concrets pour appréhender ces merveilleuses caractéristiques en toute simplicité.

7 conseils pour réussir son CV quand on est zèbre

Comment faire de son haut potentiel une force dans son CV  ?

Qui dit zèbre ou surdoué, dit profil atypique. Le zèbre et le monde du travail c’est une longue histoire mais pas toujours un long fleuve tranquille.

Décalé, incompris, maladroit, comment faire comprendre à un employeur potentiel les possibilités que l’on a en tant que profil zèbre sans passer pour quelqu’un de prétentieux ?

#1 Faire un CV qui vous ressemble graphiquement.

Si vous pensez vous en sortir avec un template de CV trouvé sur pôle emploi ou sur google images, vous vous plantez complètement.

Vous êtes unique. On l’est tous, pour faire un CV efficace, que l’on soit zèbre ou non d’ailleurs, il faut vous investir. Votre CV sera le reflet de ce que vous êtes. Réaliser un beau CV c’est comme réaliser un beau tableau. C’est rarement abouti au premier jet.

SOIGNER LE FOND DE VOTRE CV

Dans un CV, il y a deux aspects : le fond et la forme. Avant de définir la forme, je vous conseille de définir le fond. Quand on est zèbre, cette partie peut vite prendre plusieurs jours voire une bonne semaine. Le temps de noter votre passage d’architecte à GO au club med puis assistant vétérinaire, éleveur de poule et enfin caviste en passant par pet sitter (sans oublier les nombreuses périodes pôle emploi qui viennent s’y ajouter), il vous faudra un peu d’organisation !

Une fois que vous avez fait le point sur vos parcours scolaires et professionnels, sur vos compétences et sur vos qualités de savoir-être, vous devrez penser votre CV.

SOIGNER LA FORME DE VOTRE CV

D’après vous, quel est le plus important dans votre personnalité qui mérite d’être mis en avant sur votre CV ?

De mon côté, le savoir être est ma priorité. Je dis toujours que les compétences s’acquièrent alors que ce que l’on est, nos valeurs notamment, sont ancrées au plus profond de nous-mêmes. C’est encore plus vrai chez les zèbres qui sont sans cesse en quête de sens

Dans mon CV j’ai mis mes 5 traits de personnalité en forme de ruche. Parce qu’au travail, je me considère comme une abeille qui participe au bon fonctionnement de la ruche qu’est l’entreprise. J’adore cette image, surtout que pour perdurer, le monde a besoin des abeilles.

 

#2 Justifier son parcours scolaire atypique

Deux tiers des zèbres ont un parcours scolaire incohérent.

Au lieu de suivre un parcours typique, tel que > collège, lycée général, bac S, fac de Bio > Prof de Bio ou encore Collège, Lycée professionnel Bac Pro Charpentier, Charpentier. Un zèbre aura un parcours scolaire atypique : collège bac général, bac S, école d’infirmière, Travail 1an > licence de journalisme > travaille 2 ans > Master école de commerce spécialité Marketing et Nouvelles Technologies > Travail 2/3 ans > en attente d’une idée nouvelle pour future reconversion et nouvelles études.

Un zèbre s’ennuie vite. Enfant comme adulte, l’ennui est une des caractéristiques qui permet dans beaucoup de cas de découvrir sa douance. Il aime apprendre, je dirais même que c’est un besoin vital pour une personne à haut potentiel de continuer d’apprendre.

Du coup, il ne s’arrête jamais de faire des études ou d’apprendre par lui-même par le biais de la formation professionnelle ou de manière autodidacte.

Comment justifier un parcours scolaire divergeant qui mène à des métiers qui semblent complètement différents ?

Ce qui rend cohérent votre parcours scolaire atypique c’est votre curiosité.

Qu’est-ce qui vous a poussé à passer d’infirmière à journaliste ? Sur le papier cela peut sembler farfelu, mais je suis sûre que vous avez une explication cohérente. Un surdoué est génétiquement curieux et passionné. Il ne se met aucune limite, il est (comme nous tous) sa propre limite. Quand il a envie d’essayer quelque chose il y va… 

C’est une énorme chance, une grande qualité et une force incroyable.

Mettez en avant votre ouverture d’esprit et votre polyvalence. Vous êtes ouverts et vous vous intéressez à plein de choses différentes. Du coup vous avez une culture particulière : une licence de biologie spécialisée dans les plantes aquatiques, une licence d’Histoire avec une passion pour l’Empire Byzantin, une formation à la poterie, une passion pour la mécanique… Voilà ce qui vous rend unique et pertinent pour un poste.

Les détours peuvent faire la différence !

Je me souviens que mon CAP Pâtissier m’a grandement aidé à décrocher un job de Manager de Projets en Marketing Digital parce que l’entreprise souhaitait développer la marque sur un concept de Food et Restauration. 

Zèbre ou non-zèbre, votre particularité vous aidera à décrocher un entretien d’embauche et c’est cela qui devrait faire la différence avec les autres candidats : votre profil.

Donc pour justifier un parcours scolaire atypique, on crée une énorme case, une colonne, ce que vous voulez, et on écrit SAVOIR-ÊTRE ou personnalité ou compétences personnelles en titre et on liste ces belles qualités qui font de vous un être unique !

Et cette colonne vous la mettez bien en évidence sur votre CV.

#3 Justifier son parcours professionnel atypique

Après nos 10 ans d’études diverses et variées, ou alors un parcours complètement autodidacte de formation en ligne et MOOC en tout genre, on arrive à décrocher divers jobs. Là encore, le parcours professionnel d’un zèbre est souvent dicté par ses rencontres plutôt que par une volonté d’évolution de carrière.

Ce sont ses rencontres qui vont créer les opportunités. Au fil du temps et des coups de cœur professionnels, la carrière et les projets se dessinent au biais des personnalités rencontrées. Là encore, le zèbre est plus guidé par ce qui fait sens pour lui que par la réussite et l’argent. Rien n’est tracé, rien n’est prémédité.

Ce sont ses côtés profondément humain et curieux qui poussent le profil à haut potentiel vers de nouvelles aventures et aussi sa confiance en l’autre et en l’avenir. Des qualités très recherchées en entreprise.

Votre parcours professionnel, c’est le reflet de votre vision de la vie.

Mettez-le en avant. En tant que zèbre, vous ne pouvez et ne devez plus vous cacher derrière votre faux-self. S’il y a résonance avec le recruteur qui craque sur votre CV, alors c’est gagné ! Vous aurez juste à vous laisser emporter et être vous-même. Ce que l’on souhaite tous finalement.

Malgré son côté obscur (lié à une trop grande clairvoyance), je suis persuadée que le zèbre est un éternel optimiste !

Une personne surdouée à une immense capacité à rebondir ainsi qu’à sortir de sa zone de confort. C’est le mot magique :  LA RESILIENCE !

#4 Marketer son CV : soyez la meilleure version de vous-même 

Comment mettre ses qualités professionnelles et personnelles en musique sur son CV pour le rendre plus pertinent ?

Dans votre CV vous devez susciter la curiosité du recruteur. Vous devez donc mettre toutes les chances de votre côté pour obtenir un entretien d’embauche.

Listez, par date de la plus récente à la plus ancienne, vos diverses expériences professionnelles. Mettez à l’intérieur de vos expériences, les missions et rôles que vous avez eus, soyez pertinents et séduisants dans vos intitulés.

Par exemple, si votre mission était la prise en charge de clients internationaux où vous parliez couramment une langue étrangère et faisiez la promotion d’un produit ou d’une marque, ne mettez pas hôtesse d’accueil ! Vous choisirez plutôt Ambassadrice de marque ou chargée de clientèle internationale.

C’est purement et simplement du marketing. Ambassadrice de marque, pour le recruteur ça implique plus de responsabilités et de potentiel que chargée d’accueil et c’est le cas ! Quand dans sa mission on est amené et habitué à parler dans une autre langue, il faut absolument le mettre en avant sur son CV, cela peut vous ouvrir des postes. Les mots employés pour décrire vos missions seront donc primordiaux.

Bien-sûr, pour arriver à vous mettre en avant dans votre CV sans faire prétentieux, il faut avoir confiance en vous, sans vouloir en faire trop. Quand on est surdoué, la clé, c’est le bon dosage et un peu (beaucoup) de développement personnel.

#5 Mettre sa personnalité en avant

Aujourd’hui les recruteurs accordent une attention toute particulière aux centres d’intérêt et aux différentes passions.

Je vais vous donner plusieurs exemples de centres d’intérêt qui en disent long sur vous.

Vous êtes passionnés par la moto roadster ou routière. La moto c’est une allégorie de la liberté, de l’indépendance, d’un mode de vie.

Autre exemple, vous jouez au foot depuis 10 ans et vous êtes capitaine de votre équipe depuis 6 ans. Cela veut dire que vous êtes un leader et un meneur d’équipe.

Un bon recruteur saura lire entre les lignes. Avec ses deux passions, on a tout de suite des indices sur votre personnalité et vos capacités ou vos attentes dans votre vie personnelle ou qui peuvent influencer votre vie professionnelle.

Soigner et chouchouter la partie sur vos passions et centres d’intérêt, c’est comme pour le savoir-être, en 30 secondes, je dois savoir qui j’ai en face de moi. Si votre CV ressemble à celui de Mr tout le monde, il passera inaperçu dans la pile des 97 CV reçus pour le poste, et encore, là je parle d’une start-up pour les 97 CV, pour une boîte prisée ça peut se compter en centaine de CV.

Sur le CV de Mr tout le monde, on retrouve dans les centres d’interêt : sport, voyage, musique. Je pense que 90% des Français de 3 à 123 ans aiment soit le sport, soit la musique, soit les voyages, soit les trois.

Soyez plus précis, dîtes-moi quel(s) sport(s) ? Quel type de musique ? Quel(s) voyage(s) ? Erasmus, PVT d’un an, tour du Monde ? Week-end en Europe ? L’Asie ? Là encore, cela donne énormément d’information aux recruteurs sur votre personnalité.

En parlant de personnalité, lorsqu’on est détecté zèbre, le psychologue nous transmet les résultats de subtests avec un « score » de QI. Du coup j’en viens à la question qui tue : doit-on mettre son QI sur son CV et spécifier qu’on est un profil à Haut Potentiel ?

#6 Faut il mettre son QI sur son CV ?

J’ai rarement un avis complètement tranché sur un sujet mais pour une fois, je vais l’avoir. Mon conseil c’est NON, ne le mettez pas.

Pourquoi ne pas mettre votre résultat de QI sur votre CV ?

Déjà pour ne pas être jugé et sélectionné sur ce seul et unique critère. Et aussi et surtout pour ne pas faire du QI un critère de sélection (on nous colle déjà assez de chiffres sur le dos depuis notre enfance pour continuer cette dictature de la performance).

Mettre son QI sur un CV peut biaiser le libre arbitre du recruteur. Vous êtes une personnalité pas un chiffre. A moins que vous souhaitiez vous orienter sur un cabinet de recrutement dédié aux personnes à haut potentiel (oui oui ça existe, mais c’est actuellement une niche qui répond à des besoins d’entreprises assez spécifiques).

Pour rappel le QI évalué grâce au WISC pour les EIP (enfants intellectuellement précoces) et au WAIS pour les adultes reflète une intelligence des aptitudes cognitives et uniquement cette intelligence-là. 

Ce qui veut dire que vous pouvez avoir un QI élevé et ne pas forcément avoir les compétences requises pour le poste. Vous pouvez avoir un QI de 140 et être un très mauvais rédacteur, qui plus est dyslexique… Vous ne serez donc pas compétent pour un poste de community manager ou de content manager.

#7 Bien sélectionner les entreprises pour lesquelles on souhaite postuler

Si vous êtes zèbres, je vous conseille de privilégier les entreprises qui recherche une personnalité plutôt qu’une entreprise qui recherche des compétences. Si vous avez les deux, c’est l’idéal ! 

On l’a vu précédemment, le zèbre fonctionne au feeling, il saura apprendre de nouvelles compétences mais il aura du mal à s’adapter à un environnement qui ne lui convient pas. S’il n’est pas à l’aise humainement, il finira par se braquer et démissionner ou il se mettra en faux self et sera malheureux.

Bien choisir son entreprise dès l’envoi de votre CV est donc primordial pour sa santé mentale et son bien-être personnel et professionnel. Pour bien postuler, cherchez toutes les informations que vous pouvez sur l’entreprise.

Je conseille toujours d’avoir 2 ou 3 CV différents, que vous pouvez utiliser suivant le poste ou l’entreprise que vous souhaitez intégrer. Cela peu semblez chronophage mais à terme vous économiserez pas mal de temps et vous serez plus pertinent dans vos candidatures.

J’insiste sur le fait de trouver des entreprises en accord avec vos valeurs pour éviter de rallonger la liste des expériences professionnelles allant de 1 à 6 mois…

Dernier conseil : faites vous confiance, quand y’a un doute, y’a pas de doute !

Si vous décrochez un entretien demandez toujours à rencontrer votre futur manager. C’est avec lui que vous allez bosser et/ou qui sera votre supérieur hiérarchique. Si vous n’accrochez pas dès l’entretien d’embauche, inutile de donner suite. 

L’intuition du zèbre est son meilleur atout professionnel, si vous avez le moindre doute, soulevez-le rapidement et si malgré tout vous ne le sentez toujours pas, n’y allez pas.

Tu peux aller plus loin dans ta compréhension avec le livre Suivez le Zèbre, l'histoire de Mel Poinas, la fondatrice du blog.

Livre Suivez le Zèbre Mel POINAS

Ou découvrir le HPI grâce à Zoé et Zola, les personnages du roman graphique HPI ! La première BD adulte sur le Haut Potentiel ou trouver un livre qui te plait sur la Boutique du Zèbre.

Rendez-vous sur notre page qui référence les livres qu'on trouve le plus sympa sur le HPI : Meilleurs livres sur le HPI

Merci ! À bientôt sur Instagram, Facebook et le blog
L'équipe de Suivez le Zébre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Blog collaboratif

Et si le futur, c'était le partage ?
Envie de témoigner et nous raconter une histoire ? Lance toi sur Suivez le zèbre !

Les bonnes nouvelles

Pour ne rien rater de nos actus, inscris-toi !

On se retrouve sur nos réseaux sociaux

La presse parle de nous et on leur dit merci

Retour haut de page