BIENVENUE SUR SUIVEZ LE ZÈBRE
LE BLOG DE MEL POINAS

Ici, on souhaite que chacun découvre et apprenne à vivre sereinement en étant HPI.

Découvre nos articles et outils concrets pour appréhender ces merveilleuses caractéristiques en toute simplicité.

Dans la tête d’un adolescent zèbre !

adolescent zebre surdoue precoce

Témoigne d’Alice, ma filleule qui découvre sa différence à un moment clé : le collège !

Aujourd’hui, je vais vous conter un pan de ma vie que je n’avais jusque-là jamais abordé.

C’est un témoignage particulier que je vous propose sur le blog puisque je vais vous parler d’une des personnes les plus importantes dans ma vie : Ma filleule qui est aussi ma nièce et qui a 12 ans.

L’adolescence, passage clé pour un jeune surdoué

Depuis deux ans j’échange beaucoup avec ma grande soeur sur la douance, les zèbres, ce que c’est que d’être surdoué à l’adolescence. Ma soeur n’a jamais souhaité être détectée, elle n’en ressent pas le besoin. C’est ce qui nous différencie. 

L’entrée au collège : la violence du Monde en pleine face !

Il y a un an, Alice, ma filleule rentrait au collège. Point de départ d’un sentiment de décalage et d’incompréhension et surtout, vivre le regard des autres dans un environnement qui peut-être parfois très dur : celui des enfants, des enfants qui deviennent des adolescents ! 

Mon vécu à moi d’adolescent surdoué au collège

On ne peut pas protéger un enfant éternellement. A un moment, il quitte le nid et se confronte aux autres. En général, la fin de l’école primaire et le début du collège deviennent les moments révélateurs du sentiment de différence chez les jeunes zèbres.

Je n’aime pas faire de généralité, ou coller des étiquettes, mais je ne souhaite à personne de vivre l’adolescence que j’ai vécu. Être un zèbre non-détecté à l’adolescence a été extrêmement difficile à vivre pour moi. 

Depuis trois ans, je me sens vraiment ancrée et à ma place, je me construis une vie qui me correspond et je m’entoure de personnes choisies. J’aimerais aider ma super géniale filleule à le faire dès maintenant, sans attendre d’avoir 30 ans pour trouver les petits B du quotidien qui aident à construire son Bonheur avec un grand B.

L’appel de ma soeur, la découverte de la douance chez ma filleule

Quand ma soeur m’a demandée de l’aide pour comprendre ce qu’était en train de vivre ma filleule, je me suis rappelée mes terribles années de collège… Pourtant, j’avais des amies, je suis plutôt extravertie, et je peux dire que j’étais plutôt populaire.

Malgré tout, j’ai subi de plein fouets la violence de certains autres adolescents, de certains adultes et surtout de la prise de conscience du Monde dans lequel on vivait. Et encore, je n’ai pas grandi à l’époque d’internet et des réseaux sociaux…  

Cette année le collège a interpellé ma soeur sur son possible potentiel et lui fait suivre un parcours dédié aux enfants précoces. Je me dis qu’on a beaucoup de chance qu’elle soit dans ce collège, qu’elle ait été repérée et qu’on lui propose ces cours extra-scolaires.

Je remercie d’ailleurs tous les enseignants sensibilisés à cette neurodiversité qui font un travail formidable dans les écoles, collèges et lycées sans avoir de préjugé sur le haut potentiel. 

 

Témoignage d’une ado en pleine découverte de sa précocité. 

Dans la tête d’un jeune zèbre !

Je retranscris ici à l’exactitude notre conversation whatsapp. Je n’ai changé aucune tournure de phrase, ni aucun mot, bon, j’ai quand-même essayé de corriger les fautes d’orthographe. 🙂

Al, mon chat, je te remercie de m’avoir transmis ces quelques mots, je sais à quel point ça peut-être difficile pour toi de te livrer. Je sais que tu vas lire l’article, merci pour ta confiance, tu peux être fière de toi, t’es une MAGNIFIQUE personne et je serai toujours là pour toi. ❤

Comment tu as vécu ce passage de la primaire au collège ?

Bien, même si j’ai perdu pas mal d’amies à moi. C’était certes, plus compliqué mais maintenant j’ai plus de capacité dans les matières plutôt créatives. Il suffit de rendre un exercice créatif pour que je le trouve plus intéressant. Je trouve le français pourri mais une fois, on nous a demandé de faire un recueil poétique de quatre poèmes sur un thème et de les décorer selon le thème.

J’avais choisi le thème de l’eau mais vu qu’il n’y avait pas beaucoup de poèmes j’ai dû changer de thème. J’avais beaucoup d’idées.  Du coup j’ai choisi le thème des fleurs. Ce qui m’a pris le plus de temps c’était de décider laquelle de toutes mes idées j’allais utiliser (smiley qui pleure de rires).

Est-ce que tu appréhendais l’entrée au collège ? Est-ce que l’année de 6e s’est bien passée ?

Oui j’appréhendais car je me suis demandée si tous les profs donnaient rapidement des devoirs du jour au lendemain, si j’allais perdre ma meilleure amie, si j’allais me prendre des heures de colle, si tous les profs allaient me détester. Et au final la plupart des profs donnaient des devoirs. Rapidement ma meilleure amie s’est faîte manipuler par quelqu’un (je l’avais prévenue) mais j’ai jamais eu d’heure de colle et aucun prof me déteste. 

Qu’est-ce que tu aimes / n’aimes pas au collège ?

J’aime beaucoup les profs pour la plupart et je déteste avoir beaucoup de devoirs. J’aime pas avoir à faire du travail à la maison.

Et pourquoi un poème sur l’eau ?

Bas, j’adore l’océan, tous les petits poissons, le corail.

Et sur le fait que les profs pensent que tu as un fonctionnement cognitif différent et que tu serais peut-être Haut Potentiel, tu en penses quoi ?

Ils doivent bien avoir une raison de le dire mais j’en sais vraiment rien sinon.

Mais toi t’en penses quoi ? Tu sens différente par rapport aux autres ? Comment ça s’exprime pour toi ?

Beaucoup plus de créativité que les autres. Je réfléchis plus que les autres je pense. Dans ma classe, il n’y a pas beaucoup de personnes qui réfléchissent par elles-mêmes.

Et ça rend les choses difficiles pour toi ?

Oui, je peux pas travailler en groupe la plupart du temps.

Tu as parfois l’impression de te sentir isolée ?

Oui car je me sens un peu différente.

Qu’est-ce qui te rend heureuse et qu’est-ce qui te plaît dans ta vie de tous les jours ?

Jouer à des jeux et m’inventer des histoires avec mes peluches. 🙂

A l’inverse qu’est ce que tu détestes ?

D’être assez seule à la maison

Qu’est-ce que tu attends de ces ateliers avec les autres personnes HP à l’école ?

Une nouvelle méthode pour apprendre.

Et c’était bien ces ateliers ?

Trop cool. On peut concrétiser une idée que l’on a toujours rêvé de faire ?

Et tu vas travailler sur quoi ?

Je vais créer un Manga.

Si tu avais le pouvoir de changer les choses dans le Monde  (genre super pouvoirs de super héros) tu ferais quoi ?

Je ferais en sorte que personne ne se sente dévalorisée par rapport aux autres.

Si tu devais te décrire en quelques mots tu dirais quoi ?

Quand on ne me connait pas je ne suis pas sociable mais c’est l’inverse quand on me connait bien.

Et voilà, je vous laisse apprécier le choix des mots, leur justesse, cette maturité incroyable et, un côté encore tellement enfantin ! ndlr > L’historie des histoires avec les peluches ! 

Pour conclure sur nos adolescents surdoués :

Je n’ai pas d’enfant mais mes conseils si vous êtes les parents, la famille, les amis de petits zèbres en herbe, écoutez-les, considérez-les, rassurez-les. Derrière leur exceptionnelle maturité, le sentiment d’insécurité est immense et c’est notre rôle d’adulte de les rassurer, de les protéger et d’être là pour eux.

Ne les infantilisez pas, ils détestent cela. Ils ont qu’une seule autorité, la leur. Si vous voulez leur respect, il faut le mériter et être exemplaire.

Un zèbre, adulte ou enfant, a une intransigeance cosmique !

Il sera extrêmement exigeant avec vous, mais dites-vous bien qu’il l’est encore plus avec lui-mêmePlus il vous aime plus il sera exigeant et dur avec vous. 

Ne vous découragez pas, avec du temps, vous finirez par comprendre ses mécanismes et vous relier à lui… 

La suite ? Que du bonheur !

Comment aider un enfant précoce a bien vivre son adolescence

Retrouvez le témoignage d’Alice dans le livre Suivez le Zèbre inspiré du blog et son contenu inédit et ses astuces pour mieux vivre ses rayures au quotidien.

 

Pour aller plus loin, lire aussi

Tu as aimé l’article ? Hésites pas à le partager 😊

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Blog Collaboratif

Et si le futur, c'était le partage ? Envie de témoigner et nous raconter une histoire ? Lance-toi sur Suivez le zèbre !

Les bonnes nouvelles

Pour ne rien rater de nos actus, inscris-toi !

On se retrouve sur nos réseaux sociaux

La presse parle de nous et on leur dit merci

Retour haut de page