BIENVENUE SUR SUIVEZ LE ZÈBRE
LE BLOG DE MEL POINAS

Ici, on souhaite que chacun découvre et apprenne à vivre sereinement en étant HPI.

Découvre nos articles et outils concrets pour appréhender ces merveilleuses caractéristiques en toute simplicité.

En France, la douance doit rester une chance pour les enfants précoces !

Pourquoi les enfants précoces doivent-ils rester une priorité en France ?

Il y a quelques mois, j’ai lu un article provenant de nos amis québécois qui parlaient d’idées pour que la douance reste une chance au Québec.

Je me suis dit, pourquoi en France ça semble mission impossible d’intégrer un enfant précoce, (ou surdoué ou à haut potentiel ou pour ceux qui n’aiment pas le terme, zèbre) dans le système éducatif, que ce soit via l’éducation nationale ou des écoles alternatives !

Doit-on créer / choisir une école adaptée pour les enfants précoces ?

En 2009, Jeanne Siaud-Facchin expliquait, dans son livre « Aider l’enfant en difficulté scolaire », que 45% des enfants zèbres redoublaient lors de leur scolarité et qu’en 2003, 20% des adolescents hospitalisés en psychiatrie à l’hôpital de La Timone à Marseille, étaient surdoués

Jeanne Siaud-Facchin : Aider l’enfant en difficulté scolaire.

 

Bonjour Tristesse !

Je pense que cela vient déjà du fait que la majorité des instituteurs ou des professeurs ne sont pas forcément capables de reconnaître quand ils sont face à des enfants à haut potentiel. Et aussi les parents ne sont clairement pas informés de ce qu’est la douance en France.

Je n’ai pas d’action dans la maison d’édition de Jeanne Siaud-Facchin, je ne l’ai même jamais rencontrer ! Mais ses livres sont d’une telle limpidité quand on cherche à comprendre la douance, qu’on devrait les mettre dans toutes les mains. 😉

Si vous souhaitez en apprendre plus sur l’enfant surdoué, je vous conseille son livre :

 

 

Trouver sa place en tant qu’enfant différent dans un pays ultra-normé

Finalement on se rend compte, quand on s’intéresse un peu au sujet des enfants précoces en France, qu’on est complètement dans le déni ! J’ai parfois l’impression qu’il faut être moyen, standard pour être quelqu’un de bien au regarde de notre société.

Pas trop intelligent, pas trop bête, pas trop sympa, pas trop con, pas trop cultivé, pas trop simple, pas trop pauvre, pas trop riche, pas trop fille, pas trop garçon, pas trop bruyant, pas trop calme, pas trop athée, pas trop croyant, pas trop introverti, pas trop extraverti…

Une société du milieu, où on reste à sa place, bien dans sa petite case, comme un petit mouton…

Mais le zèbre n’est pas un mouton, même s’il essaye parfois, il arrive un moment où il ne peut plus rester dans la petite case. Et c’est tant mieux ! 

Je suis toujours surprise qu’en 2018 il n’y ait aucune école gratuite et gérée par l’éducation nationale à destination des enfants précoces.

Plus que surprise en fait, je crois que ça me sidère ^^ ! Pourquoi ? Tout simplement parce que l’apprentissage d’un enfant précoce n’est pas le même qu’un enfant qui n’est pas surdoué.

Par contre, on pourrait très bien faire évoluer les enfants précoces auprès des autres élèves et inversement… Mais uniquement si on acceptait la neuro-diversité et j’irai même plus loin, qu’on essayait de la favoriser au sein du parcours scolaire. Vaste projet. Je le répète souvent, la force de notre Monde c’est notre diversité.

 

Le Monde, c’est un immense jardin d’êtres humains

 

Du coup, comment aider les enfants doués à atteindre leur plein potentiel ?

 

Aider les enfants précoces avec la méthode « C.R.A.I.E » !

Le parcours éducatif à la « C.R.A.I.E »
Comprendre
Reconnaître
Accompagner
Identifier
Enrichir

Si déjà en France on arrivait aux deux premiers points : COMPRENDRE ET RECONNAÎTRE, ce serait déjà un énorme pas en avant pour notre société ! 😉

En effet, DETECTER le plus tôt possible les enfants zèbres, c’est le meilleur moyen de les aider à développer leur potentiel et en faire une vraie force dans leur vie. 😀

Plus j’avance et plus je me rends compte des aprioris et du manque de connaissance du grand public sur ce sujet de la sur-efficience !

Et honnêtement ça me désole… 🙁

 

L’enfant précoce non détecté = un futur adulte surdoué qui s’ignore !

Grâce au blog, et à vous qui vous y intéressez, (J’en profite pour vous remercier. 😉 ) j’ai beaucoup de lecteurs adultes qui se reconnaissent dans les caractéristiques.

Toutefois, vous vous questionnez souvent, est-ce que oui ou non vous êtes bien zèbres ?

Finalement, moi aussi je me dis que j’aurais pu le découvrir bien plus tôt. Bon déjà 30 ans, c’est pas si pire ! 🙂 Et puis si je l’ai découvert maintenant c’est que ça devait être comme ça. #jerelativise

Je reste quand-même persuadée que c’est une vraie responsabilité de se poser la question, est ce que mon enfant pourrait-être zèbre ? En tant qu’éducateur, professeur, membre de la famille, se dire, et pourquoi pas, et s’il l’était ? Il vaut mieux prévenir que guérir…

Pas pour une question d’égo…Un enfant zèbre n’est pas forcément un génie qui s’ignore… Peut-être que oui, mais peut-être pas !

Ce qui est sûr c’est qu’il aura une autre façon d’appréhender le monde qui lui demandera et vous demandera aussi une adaptation.

Passez le test et se rendre compte que finalement non, notre enfant n’est pas HP n’est pas une déception. Par contre lui faire passer le test et découvrir qu’il l’est, remettra en cause une grande partie de son éducation et de son évolution. Notamment par sa perception de la vie, déjà très spécifique, qu’il aura dès l’enfance.

 

La douance en France aujourd’hui.

Pour donner une vraie chance aux enfants précoces en France, il y a quelques solutions à mettre en place dès maintenant. (Promis un jour je postulerai au ministère de l’éducation mais c’est pas pour tout de suite :D).

– Première étape : Informer ET démocratiser la notion de haut potentiel !

Il faut vraiment qu’on arrive à lutter contre les aprioris qui existent en France. Aprioris liés notamment aux termes de « surdoué » ou même « enfant précoce ». Non, les enfants précoces ne finiront pas tous prix Nobel ou ingénieur à la NASA. Et c’est tant mieux.

Expliquer les caractéristiques, donner des exemples concrets. Eduquer tout simplement !
La majorité des parents ne détectent pas leur enfant zèbre alors qu’eux-mêmes le sont sans le savoir. 

Donc donner une vraie chance aux enfants zèbres c’est les détecter le plus tôt possible et aider des générations de zèbres !!! Ce qui nous amène à la deuxième étape…

– Deuxième étape : détecter les enfants zèbres dès l’enfance !

Nous sommes bien trop nombreux à découvrir notre haut potentiel adulte ! C’est un vrai frein pour nous, pour notre entourage, pour l’ensemble de nos relations, pour notre avenir professionnel et pour notre bien-être. Sans parler de ce que l’on pourrait apporter aux autres et au monde !

Les instituteurs et professeurs de l’éducation nationale et du privé devraient être formés à repérer des hauts potentiels dans leur classe. Sachant qu’on estime entre 2% et 10% le nombre de haut potentiel en France (suivant le QI défini 125 ou 130). C’est énorme !

– Troisième étape : permettre la création d’écoles spécialisées avec un corps enseignants adapté.

Alors oui, il y a toujours Montessori, Freinet, Steiner qui ont fait leur preuve. Mais je trouve ça hallucinant de devoir payer quasi 6000 euros annuel pour mettre son enfant zèbre dans une école alternative !

Quand à celles qui pourraient être publiques et accessibles, la grande majorité se trouvent à Paris !

Je crois que créer des écoles publiques et privées plus ouvertes, un peu comme le système éducatif néo-zélandais, ou le modèle scandinave, aiderait les enfants français à être plus éveillés, plus tolérants, plus respectueux aussi les uns envers les autres.

Des écoles pilotes, avec tous types de profils, qui, dans une France idéale serait, à terme, tout simplement « la norme ». Leur apprendre non plus une seule voie, une seule méthodes, mais au contraire, plein d’enseignements différents et de visions différentes seraient la clé pour remettre au coeur de notre société, l’empathie, la bienveillance, la solidarité et évidemment la diversité.

Rassembler au lieu de cliver…

Pour aller plus loin, lire aussi

Tu as aimé l’article ? Hésites pas à le partager 😊

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Blog Collaboratif

Et si le futur, c'était le partage ? Envie de témoigner et nous raconter une histoire ? Lance-toi sur Suivez le zèbre !

Les bonnes nouvelles

Pour ne rien rater de nos actus, inscris-toi !

On se retrouve sur nos réseaux sociaux

La presse parle de nous et on leur dit merci

Retour haut de page