BIENVENUE SUR SUIVEZ LE ZÈBRE
LE BLOG DE MEL POINAS

Ici, on souhaite que chacun découvre et apprenne à vivre sereinement en étant HPI.

Découvre nos articles et outils concrets pour appréhender ces merveilleuses caractéristiques en toute simplicité.

Welcome to the jungle, HPI et Travail cadeau ou fardeau ?

HPI et Travail, cadeau ou fardeau ?

Suivez le Zèbre en interview pour Welcome to the Jungle !

Merci Welcome to the Jungle et Justine Silans pour votre confiance. Je suis très heureuse et très fière d’avoir participé à cette interview qui aide les managers et collaborateurs à mieux comprendre les profils HPI en entreprise ! J’espère qu’il vous aidera vous aussi.

Haut potentiel intellectuel : au travail, ce don se transforme-t-il en fardeau ?

Vous pouvez retrouver l’article en intégralité sur le site Welcome to the Jungle en cliquant ici :
Haut potentiel intellectuel : au travail, ce don se transforme-t-il en fardeau ?

Un diagnostic qui permet de mieux comprendre

Je suis ravie d’avoir pou témoigner et expliquer « que je changeais de boite très souvent ». Comme beaucoup d’entre vous, impossible de trouver ma place en entreprise ! Forcément, quand tout le monde autour de vous y arriver, difficile de ne pas se remettre en question… « Je pensais avoir un trouble de la personnalité, je voyais que les gens me trouvaient bizarre parfois, qu’ils ne me comprenaient pas toujours… »

Grâce à une thérapie et à une amie elle aussi identifiée HPI, j’ai fini par être détectée Haut PotentieI. « Ça a été libérateur ! Avant, j’essayais de rentrer dans un moule, d’être quelqu’un de standard. Là, j’ai compris que si j’avais autant de mal à me relier aux autres, c’était avant tout parce que mon cerveau n’avait tout simplement pas le même fonctionnement ». Le fameux moule dans lequel on finit par ressembler à une tarte !

Dans cet article vous retrouverez également les conseils et recommandations de la psychologue Arielle Adda. elle évoque notamment l’importance de se faire détecter : « Être diagnostiqué permet de mieux se connaître, et de savoir qu’il y a des choses du monde professionnel que l’on ne pourra pas supporter. Lorsque les gens ne savent pas qu’ils sont doués, ils ont tendance à ne voir que ce qu’ils font mal, à être très durs envers eux-mêmes voire à subir un vrai sentiment d’imposture. Avec un test, au moins ils parviennent à se regarder plus lucidement. »

Passer un véritable test en cas de doute, supervisé par un professionnel de la santé, permet donc de mieux comprendre son propre fonctionnement, et ainsi mettre des mots sur des traits de caractère qui, jusque-là, nous échappaient. Cela aide aussi à mieux appréhender quels sont les points de vigilance à avoir, à la fois vis-à-vis de soi et des autres.

Une communication difficile

Justine, la journaliste de Welcome to the Jungle m’a laissé carte blanche sur mes réponses. Ce qui me tenait à coeur c’était de proposer des astuces et des solutions pour ne éviter de réagir à chaud et avec impulsivité au travail : « La gestion des émotions est très importante quand on est HPI. On est vite agacés quand les choses ne vont pas dans le bon sens, donc en réunion ce n’est pas facile.

AUjourd’hui, je pratique et utilise énormément la cohérence cardiaque (une méthode de gestion du stress par la respiration, ndlr). c’est important de souffler un peu pour ne pas répondre du tac au tac et se mettre en difficulté avec son manager ou son employeur : « Il faut apprendre à laisser un temps de latence : rester dans son bureau, aller respirer dans la cuisine, surtout ne pas réagir à chaud. »

Pour mieux apprendre à exprimer ses ressentis, la communication non violente peut être un bon outil. « Comme le HPI voit tout de suite ce qui ne marche pas, il a tendance à être immédiatement dans la critiqueS’aider des techniques de communication non violente peut aider à changer l’expression de son besoin, cela nous apprend à communiquer de façon plus douce, à arrondir les angles », conseille Mélanie.

Des individus plus sujets au burn-out

Parce qu’ils ont des capacités de travail hors norme et une tendance à toujours vouloir en faire plus, les HPI sont aussi une cible facile dans les cas de harcèlement moral, souvent prémisses du burn-out. « Le danger pour les gens doués c’est que leur hiérarchie exige de plus en plus d’eux, et, comme ils sont perfectionnistes, ils vont répondre à cette exigence en mettant les bouchées doubles… Il faut arriver à s’arrêter à temps, ce qui peut être très difficile », explique Arielle Adda. Pour y parvenir, Mélanie utilise la technique Pomodoro, une technique de gestion du temps qui consiste à faire une pause de 5 minutes toutes les 25 minutes. « Cela peut aussi juste être se mettre une alarme à 19h par exemple : quand elle sonne, on coupe tout, on s’oblige à arrêter par un signal extérieur », suggère la jeune femme.

Une quête de sens exacerbée

« La quête de sens chez une personne HPI est plus intense, abonde Mélanie. Il faut absolument que l’on comprenne pourquoi on fait ce que l’on fait, au risque de s’en désintéresser très vite. » C’est la raison pour laquelle la psychologue Arielle Adda conseille souvent aux HPI de se fier à leur intuition. « Il faut, dès le départ, “sentir” son entreprise. S’ils ne le sentent pas, ça ne va pas aller », affirme la psychologue. « Il faut se renseigner sur les missions, sur le type de management, ne pas hésiter à demander à rencontrer son manager dès l’entretien d’embauche, ajoute Mélanie. Si on ne le sent pas dès le premier entretien, il vaut mieux passer son chemin. »

Comment s’épanouir au travail ?

Pour ne pas se morfondre derrière leur bureau, les hauts potentiels peuvent développer plusieurs tactiques. Demander à gérer des tâches en dehors de leur fiche de poste par exemple, qu’elles soient d’ordre professionnel ou informel. « À un moment donné, je me suis improvisée happy manager de ma boîte, sourit Mélanie. J’avais mis en place un espace pique-nique pour déjeuner dehors, j’organisais des parties de molky, des sessions de running… Si on ne s’épanouit pas à travers ses tâches, il y a toujours moyen de créer du lien autrement. Mais encore faut-il que le management soit réceptif ! »

Pour être sûr de s’épanouir au mieux quand on est haut potentiel, mieux vaut donc viser des entreprises agiles, qui sont réceptives au changement, et qui promeuvent avant tout les valeurs humaines. En termes de postes, les HPI s’épanouissent souvent dans la gestion de projet, qui demande à mobiliser plusieurs compétences, dans des métiers créatifs, ou encore dans des professions tournées vers l’humain.

Article rédigé par Justine Silans pour Welcome to the Jungle.

Vous pouvez retrouver l’article en intégralité sur le site Welcome to the Jungle en cliquant ici :
Haut potentiel intellectuel : au travail, ce don se transforme-t-il en fardeau ?

Prenez soin de vous !
Mel de Suivez le Zèbre

Tu peux aller plus loin dans ta compréhension avec le livre Suivez le Zèbre, l'histoire de Mel Poinas, la fondatrice du blog.

Livre Suivez le Zèbre Mel POINAS

Ou découvrir le HPI grâce à Zoé et Zola, les personnages du roman graphique HPI ! La première BD adulte sur le Haut Potentiel ou trouver un livre qui te plait sur la Boutique du Zèbre.

Rendez-vous sur notre page qui référence les livres qu'on trouve le plus sympa sur le HPI : Meilleurs livres sur le HPI

Merci ! À bientôt sur Instagram, Facebook et le blog
L'équipe de Suivez le Zébre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Blog collaboratif

Et si le futur, c'était le partage ?
Envie de témoigner et nous raconter une histoire ? Lance toi sur Suivez le zèbre !

Les bonnes nouvelles

Pour ne rien rater de nos actus, inscris-toi !

On se retrouve sur nos réseaux sociaux

La presse parle de nous et on leur dit merci

Retour haut de page