BIENVENUE SUR SUIVEZ LE ZÈBRE
LE BLOG DE MEL POINAS

Ici, on souhaite que chacun découvre et apprenne à vivre sereinement en étant HPI.

Découvre nos articles et outils concrets pour appréhender ces merveilleuses caractéristiques en toute simplicité.

10 bonnes raisons de regarder HPI, la série TF1 sur le Haut Potentiel

HPI série TF1

J’ai testé pour vous la série HPI, première série grand public qui démocratise le Haut Potentiel Intellectuel avec Audrey Fleurot !

J’ai été très surprise avec cette série, je m’attendais à une suite de clichés sur les surdoués et ben pas du tout ! Sans vous spoiler, j’avoue que j’ai été soulagée et en plus, je me suis régalée en regardant HPI

Pourquoi j’ai adoré la série HPI (et pourquoi je vous la conseille absolument) !

#1 Audrey Fleurot en héroïne HPI atypique et décalée !

Bien avant cette série, j’étais déjà une grande fan de l’actrice. Son rôle dans HPI a fini de me convaincre. Le rôle lui va à merveille. Elle incarne parfaitement l’intensité, la force de caractère, l’impulsivité et le côté too much des HPI.

#2 L’intrigue de la série, loin des clichés sur les surdoués

Certes, le scénario peut parfois sembler tirer par les cheveux, mais c’est frais, ça change et surtout, le personnage n’est pas le stéréotype qu’on a l’habitude de voir : mathématicien hors pair fan d’échecs ingénieur pour la NASA. C’était ma plus grande crainte à l’annonce de cette nouvelle série. D’autant plus que TF1 a mis le paquet pour la communication ! Il vise un public large et j’avais peur qu’elle surfe sur la vague hypersensible torturée et inadaptée. Mais là encore, non. C’est une vraie belle surprise ! Alors oui, Audrey Fleurot a 160 de QI dans la série, mais, comme je vous le dis très souvent, le chiffre doit rester anecdotique. Là, c’est le cas. Le chiffre sert juste à mettre du cadre et à comprendre qu’elle a un QI bien plus haut que la norme donc que ce sera un personnage hors norme ! Toutefois, c’est une manière d’aider à comprendre en partie le HPI et ce qu’il implique.

#3 Les caractéristiques des Haut Potentiel bien mises en évidence

La série est subtile, le personnage d’Audrey Fleurot reprend bien les principales caractéristiques des zèbres mais ce n’est pas lourdingue ! Elles sont bien exposées dès le premier épisode : mémoire visuelle très performante, synesthésie (même si cette caractéristique est loin de concerner tous les HPI), rapidité à voir ce qui cloche, à s’attarder sur les détails, facilités avec les chiffres, mauvaises gestion des émotions, impulsivité, sensibilité, problème avec les règles quand elles n’ont pas de sens, difficultés avec l’autorité

#4 En tant que HPI, on s’identifie facilement au personnage principal

Même si j’écris l’article à chaud, je n’ai pas le souvenir de m’être aussi facilement identifiée à un personnage. Peut-être que ça ne sera pas votre cas mais je me suis complètement reconnue dans le personnage de Morgane.  Elle est fun, fraîche, avec un côté touchant, sensible, enfantin et rien à foutre. Elle m’a fait du bien et elle m’a fait rire. Vraiment, j’étais contente de voir cette fille en personnage principal d’une série grand public sur TF1. Je me suis dit, ça y est, on avance, on progresse ! Les séries TV sont le miroir de la société. Si on est capable d’accueillir une HPI (une femme en plus, j’avoue ça me fait plaisir aussi) à la TV alors ça veut dire qu’on a enfin une place au sein de cette même société, quitte à paraître un peu bizarre…

#5 Un personnage hors norme

Dès les premières minutes, le ton est donné. Le personnage est haut en couleur et atypique. Morgane est grande, rousse, elle porte des tenues excentriques. Elle vit seule avec ses trois enfants. Son mari l’a quittée parce qu’elle est souvent insupportable. Elle est drôle, décalée, parfois maladroite. Exubérante, souvent agaçante voire énervante. Elle a ses propres règles et elle ne respecte pas grand chose. Tout ce qui agace en général chez le HPI est très bien mis en avant, voire même exacerbé… On comprend pourquoi elle a du mal à garder un travail sans tomber dans le pathos ou le pathologique. Le sujet est traité avec légèreté. Morgane incarne une forme de liberté qu’on lui envie (et je suis sûre que c’est le cas dans la vraie vie pour beaucoup de personnes HPI).

#6 Des dialogues justes, un duo très prometteur et des acteurs avec un super jeu

Les dialogues sont justes, bien pensés et bien écrits. On sent que les scénaristes se sont vraiment renseignés sur le HPI. Plus jeune, j’étais très Sherlock Holmes et Arsène Lupin, j’ai retrouvé cette esprit de l’intrigue policière avec ce souci du détail. Le duo formé avec Mehdi Nebbou détonne mais fonctionne super bien. Bruno Sanches et Marie Denarnaud sont également excellents dans leurs rôles secondaires. Au delà du HPI, c’est une série policière avec des intrigues sympas qui utilise l’humour en fil conducteur.

#7 Une BO vraiment sympa, une bonne série feel good comme on les aime !

La série débute avec la chanson de Gossip, Heavy Cross, le ton est donné ! 

It’s a cruel, cruel world to face on your own
A heavy cross to carry along
The lights are on but everyone’s gone
And it’s cruel
It’s a funny way to make ends meet
When the lights are out on every street
It feels alright but never complete
Without joy
I checked you, if it’s already been done
Undo it
It takes two, it’s up to me and you
To prove it
On the rainy nights even the coldest days
You’re moments ago but seconds away
The principle of nature, it’s true but
It’s a cruel world
We can play it safe or play it cool
Follow the leader or make up all the rules
Whatever you want, the choice is yours
So choose

Mais ce n’est pas la seule référence musicale ultra cool de la série HPI !

#8, #9 et #10 Relire les trois raisons précédentes !

Allez, j’arrête de vous spoiler et je vous laisse découvrir cette série HPI par vous même.
N’hésitez pas à nous partager votre retour.

 

Pour aller plus loin, lire aussi

Tu as aimé l’article ? Hésites pas à le partager 😊

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Blog Collaboratif

Et si le futur, c'était le partage ? Envie de témoigner et nous raconter une histoire ? Lance-toi sur Suivez le zèbre !

Les bonnes nouvelles

Pour ne rien rater de nos actus, inscris-toi !

On se retrouve sur nos réseaux sociaux

La presse parle de nous et on leur dit merci

Retour haut de page